Maroc : déroute électorale des islamistes modérés au profit des libéraux

Alors que les résultats définitifs seront connus ce jeudi 9 septembre 2021 tout porte à croire que le parti dirigeant le Maroc, le PJD, qui avait 125 sièges n’a plus que 12 élus.

Echec considérable du Parti de la justice et du développement 

Usure du pouvoir et manque de marges ont eu raison du PJD qui au soir des élections législatives, ce mercredi 8 septembre 2021, a obtenu 12 sièges au lieu de 125.

Comment peut- on diriger un pays lorsque les décisions importantes comme les affaires étrangères et la défense sont au mains du roi du Maroc  et que les postes ministériels importants comme l’Economie et les Finances ou l’Industrie sont aux mains de votre principale concurrent ?

Notons que l’abstention diminue, probablement le vote pour les institutions locales simultanément a joué positivement.

Le Rassemblement national des indépendants (RNI) a obtenu 97 sièges.

Le Parti Authenticité et Modernité (PAM) 82 sièges

Le Parti de l’Istiqlal (centre-droit) 78 sièges, soit au total 257 élus sur les 395.

Plus d’informations à venir.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.