Doha News quand le Qatar tue la presse libre

Depuis le 6 juillet 2018, le célèbre media qatari ne publie plus rien. Le temps fait tomber bien des masques au Qatar.

Le Qatar grand donneur de leçon en matière de médias, mais censeur chez lui.

En décembre 2016, le très médiatique « Doha News » était interdit au Qatar. Ce média avait été créé en mars 2009 par deux journalistes américains, Shabina Khatri et son mari Omar Chatriwala. Il était devenu une référence pour de nombreux journaliste du monde arabe, par sa liberté de parole.

Nous avons assisté impuissants à son bocage par les autorités qatariennes, donneurs de leçons mais qui pratiquent sans vergogne la censure chez eux. Doha News fut vendu quelques mois après son blocage, affirmant qu’il devait continuer à s’exprimer.

Or, moins de 18 mois plus tard, comme l’avait prévu Victoria Scott, sa directrice avant le blocage par les autorités qataries, ce média ne publie quasiment plus rien. La preuve, depuis le 6 juillet 2018, aucun article n’apparait sur le site.

Les autorités qatariennes sont confondues publiquement, elles ont bien « tué » Doha News parce que ce média était trop libre à leur goût.

2 Comments

  1. moins on donne de nouvelles , moins on peut vous critiquer , moins on peut vous affaiblir , mieux on se protège ; je suis certaine que le Prince Tamin aimerait vivre les choses autrement ; si on ne cherchait pas à blesser , humilier son pays et lui-même constamment , il pourrait être enfin un peu lui-même et permettre une presse libre MAIS HONNETE ; tous les jours il doit se battre, trouver de nouvelles solutions pour garder la tête de son pays hors de l’eau , lui qu’on a voulu faire disparaitre , souvenez vous ; moi , je trouve que ce pays a un courage immense quand on pense au mal et aux souffrances provoquées par quatre hommes plein d’orgueil imbécile ne sachant que faire du mal en séparant des familles entières

    • Vous manquez sérieusement de sens critique, chère lectrice, le Qatar merveilleux dont vous rêvez n’existe pas.

Les commentaires sont fermés.