Du rififi virtuel à Qatar University

Les jeunes étudiants qataris en colère. Ils ont lancé une campagne pour combattre la discrimination…

Les enseignants étrangers aux bonnes places “inacceptable”

Les étudiants activistes qui utilisent le « tweet » avec perfection dénoncent le favoritisme dont bénéficient les enseignants étrangers au détriment des enseignants locaux. Ils sont aux bonnes places  souvent administratives pendant que les enseignants qataris sont à l’enseignement. (Etonnant non ?)

Les étudiants activistes menacent de durcir « la campagne » si la direction de Qatar University continue dans le même sens…

Heureusement que les « manifs » sont interdites au Qatar on verrait sans doute les étudiants défiler avec des pancartes… Est ce le début d’un « mai 68 » qui aurait lieu au Qatar, le problème est que les « revendications ne sont pas bien claires ».

La direction de l’Université n’a pu être contactée pour commenter…