LGV : le reboisement jugé insuffisant

L’Association contre les nuisances LGV Nord-Vienne juge insuffisant le reboisement effectué après les travaux d’aménagement de la ligne. Elle exige de nouvelles plantations.

Des engagements pas respectés ?

Selon Bernard Fy, membre du conseil d’administration de l’Association contre les nuisances LGV Nord-Vienne :  les engagements pris n’ont pas été tenus. « C’était un des points forts du pacte environnemental lors de la construction de la LGV : plus d’arbres plantés que d’arbres détruits. Ils ont planté en nombre. Mais il y avait un engagement : un taux de reprise supérieur à 85 %. Dès 2018, on a identifié des zones avec 100 % d’échec ou avec un taux de reprise très faible à Saint-Gervais, Scorbé, Colombiers… », souligne-t-il. Un phénomène surtout observé sur les talus aménagés de part et d’autre de la ligne.

La Nouvelle République produit un article, en date du 4 juillet 2022 sur cette expression de l’association donnant aussi la parole à la partie adverse.

Articles de la Nouvelle République sur notre site

Thales : un atelier d’excellence pour le Rafale

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.