Manifs contre le pass sanitaire, acte 2

A la veille du probable adoption du pass sanitaire en France par le Parlement, s’est tenu l’acte 2 de la protestation contre cette atteintes aux libertés individuelles.

Le président français contribue à la division des français

L’acte 2 contre le pass sanitaire a mobilisé plus que la semaine passée, puisque le ministère de l’intérieur annonce 161 000 manifestants contre 110 000 le 17 juillet 2021. Chacun sait que le chiffre du ministère de l’intérieur est largement inférieur à la réalité.

A la veille du probable adoption du pass sanitaire en France par le parlement, s’est tenu l’acte 2 de la protestation contre cette atteintes aux libertés individuelles. Il sert aussi à manifester contre Macron et son gouvernement, politisant forcément le débat.

Une façon pour Macron de diviser les français en particulier entre vaccinés et ceux qui ne le sont pas, même si parmi les manifestants de cet acte 2, certains indiqués clairement être vaccinés mais insurgés contre l’atteinte aux libertés individuelles.

Notons aussi le manque de confiance par rapport aux médecins qui se tiennent pour l’essentiel aux côtés des pouvoirs publics. Et, leur attitude désastreuse envers les soignants qui ne souhaitent pas se faire vacciner.

La confusion s’installe en France et ouvre la porte à la violence. Les renseignements territoriaux craignent que quelques centaines de personnes, non connues par leurs services basculent dans la violence.

Les forces de l’ordre ont largement utilisé les gaz lacrymogènes ce 24 juillet 2021 rappelant les heures sombres des manifestations des gilets jaunes. Voici une ingrédient supplémentaire de la haine qui monte dans le pays, les forces de l’ordre pourraient servir une fois encore de défouloir pour sauver les politiques au pouvoir.

Archives

Manifs contre le pass sanitaire, acte 1

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.