Rambouillet une fonctionnaire de police lâchement assassiné

Agée de 49 ans, Stéphanie M. était une agente administrative du secrétariat, donc une fonctionnaire non armée.

L’assaillant un tunisien de 36 ans

Il est 14h20 quand un homme pénètre dans le sas sécurisé du commissariat de Rambouillet, il assène deux coups de couteau à la gorge à une fonctionnaire de police qui rentrait de pause. La victime est morte de ses blessures sur place, malgré l’intervention des pompiers. Selon des sources proches de l’enquête, l’homme aurait crié alors « Allah Akbar ».

Selon les papiers d’identité retrouvés sur lui, Jamel G. était un ressortissant tunisien de 36 ans originaire de la région de Sousse. Il avait bénéficié en 2019 d’une autorisation exceptionnelle de séjour salarié, puis d’une carte de séjour en décembre 2020, valable jusqu’en décembre 2021.

Le parquet national antiterroriste (Pnat) a ouvert une enquête pour « assassinat sur personne dépositaire de l’autorité publique en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste ».

Quelques réactions

Macron : Elle était policière. Stéphanie a été tuée dans son commissariat de Rambouillet, sur les terres déjà meurtries des Yvelines. La Nation est aux côtés de sa famille, de ses collègues et des forces de l’ordre. Du combat engagé contre le terrorisme islamiste, nous ne céderons rien.

Police nationale twitter : La police nationale est en deuil. Notre collègue Stéphanie M. a été lâchement assassinée dans les locaux du commissariat de Rambouillet. Nous partageons la douleur immense de sa famille et de ses collègues de @PoliceNat78

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.