Paradoxe de Fermi

Les extraterrestres sont régulièrement convoqués pour justifier certaines réflexions ou actions, Enrico Fermi dés les années 1950 s’interrogeait sur leur existence.

Le dilemme

Le paradoxe de Fermi est le nom donné à une série de questions que s’est posées le physicien italien Enrico Fermi en 1950, alors qu’il débattait avec des amis de la possibilité d’une vie et d’une visite extraterrestre.

Le paradoxe de Fermi peut s’énoncer sous la forme d’une question :

« S’il y avait des civilisations extraterrestres, leurs représentants devraient être déjà chez nous. Où sont-ils donc ? »

Wikipédia rapporte qu’en 1975, Michael H. Hart formulait plusieurs hypothèses visant à résoudre le paradoxe, classées en quatre catégories :

  1. il se peut que la probabilité d’apparition d’une civilisation technologiquement avancée soit très faible, si bien qu’un univers de la taille du nôtre est nécessaire pour qu’elle ait une chance de se produire une fois (mais beaucoup moins probablement deux) ;
  2. il se peut que les extraterrestres existent mais que, pour une raison ou une autre, la communication et le voyage interstellaires soient impossibles ou ne soient pas jugés souhaitables ;
  3. il se peut que la vie existe ailleurs, mais en des lieux rendant sa détection difficile — par exemple dans des océans protégés par une couche de glace, organisée autour d’évents hydrothermaux1 ;
  4. il se peut enfin que les extraterrestres existent et nous rendent visite mais d’une manière indétectable avec les moyens techniques actuels.

A chacun de se faire son opinion !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.