L’Union Européenne se tient aux côtés de Djibouti pour le projet PEPER

Produire de l’eau potable par dessalement et énergie renouvelable à Djibouti.

 Premier droit des êtres humains : boire en quantité et qualité suffisante 

Le 14 mars 2021, l’Ambassadeur de France à Djibouti a participé à la cérémonie d’inauguration de l’usine du projet PEPER (« production d’eau potable par dessalement et énergie renouvelable ») construite par des entreprises européennes grâce à un don de l’Union européenne. La cérémonie, placée sous le haut-patronage du Président de la République de Djibouti S.E.M Ismaïl Omar Guelleh, a vu la présence de nombreuses personnalités, notamment la Première Dame et Présidente de l’UNFD Kadra Mahamoud Haid, de nombreux membres du gouvernement djiboutien, du Directeur général de l’ONEAD, du corps diplomatique ainsi que d’une représentation des groupes Eiffages, Tedagua et Merlin.

Le projet PEPER, signé en 2017 pour une durée initiale de 3 ans, permettra dans les tout prochains jours une production quotidienne de 22 500 m3 d’eau potable, distribuée dans toute la ville de Djibouti. L’extension du projet permettra à terme de doubler la production pour passer à 45 000 m3 par jour et de fournir de l’eau potable à 500 000 Djiboutiennes et Djiboutiens.

Dans son allocution, le Représentant du Groupement Eiffage/Tedagua M. Didier Michel a remercié les parties prenantes au projet, notamment le gouvernement djiboutien et l’ONEAD, et a souligné le caractère structurant du projet à Djibouti. Il s’agit en effet non seulement de produire de l’eau de haute qualité mais également de former des équipes djiboutiennes pour une prise en main complète du projet d’ici 5 ans.

Le transfert d’expertise, de technologie, et la grande synergie entre les équipes a été soulignée par le Directeur Général de l’ONEAD, M. Mohamed Fouad Abdo, qui a également souhaité chaleureusement remercier l’Union Européenne et ses membres pour la confiance accordée au projet.

En effet, l’Union Européenne co-finance le projet PEPER à hauteur de 73 millions d’euros. A cet effet, l’Ambassadeur de l’Union Européenne Aidan O’Hara a rappelé la présence de l’Union Européenne et de ses membres dont la France et l’Allemagne aux côtés des partenaires djiboutiens pour la mise en œuvre d’infrastructures inclusives, tournées vers la population locale.

Enfin, le Président de la République S.E.M. Ismaïl Omar Guelleh a pris la parole. Il a souligné l’importance de cette infrastructure, qui répond au « premier droit des êtres humains : boire en quantité et qualité suffisante ». Le Président a chaleureusement remercié l’Union Européenne et ses membres, pour leur confiance et leur engagement dans ce projet social et source de développement. Enfin, il a rappelé la stratégie du gouvernement en matière de politique urbaine, à savoir eau et assainissement, pour lesquels l’Union Européenne se tient aux côtés de Djibouti.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.