Covid-19 recircule plus activement dans les eaux usées franciliennes

C’est à confirmer mais la tendance malheureusement se révèle vraie. Une communication des pompiers de Marseille va dans le même sens.

Obépine (Observatoire épidémiologique dans les eaux usées)

Les derniers prélèvements, du 5 janvier 2021, montrent que les quantités de virus dans les eaux usées de plusieurs stations d’épuration d’Ile-de-France sont en train de remonter, ce qui est malheureusement un signe », a précisé Vincent Maréchal, professeur de virologie à Sorbonne Université, un des co-fondateurs du projet Obépine (Observatoire épidémiologique dans les eaux usées).

Grâce à l’analyse d’échantillons provenant d’un large réseau de stations d’épuration, la mission d’Obépine est de surveiller la dynamique du virus sur tout le territoire français et d’en tirer des prévisions sur sa circulation.

La concentration du pathogène, rejeté dans les selles, pourrait permettre de mettre au point un système d’alerte précoce pour toute la France.

Une communication des pompiers de Marseille va dans le même sens que dans la région Ile de France.

Archives

Pister le Covid-19 dans les eaux des égouts

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.