Selon Macron, il faut isoler les personnes contaminées y compris par la contrainte

Mais quelle mouche a piqué le président français ? Macron dérape sur les libertés publiques, le secret médical est en danger.

Les délires de Macron, neuf mois plus tard

Ce 24 novembre 2020, le président français, Emmanuel Macron dans son discours à la nation veut protéger les français y compris par la contrainte.

« Protéger. Je souhaite que le Gouvernement et le Parlement prévoient les conditions pour s’assurer de l’isolement des personnes contaminées, y compris de manière plus contraignante. Un vrai débat démocratique doit se tenir. Mais si nous voulons éviter un confinement, nous devons être plus contraignants à l’égard de celles et ceux qui ont le virus. Ces personnes seront accompagnées sur le plan matériel, sanitaire et psychologique. Cette nouvelle stratégie associera, outre les services de l’État, les maires leurs services, comme les associations concernées. »

Or comme le disait Tolstoi : « Aucun ordre moral ne peut être obtenu par la force et par violence, car toute violence engendre inévitablement la violence. »

Décidément notre président recherche la « soumission des français », le pire ennemi de Macron c’est lui-même par des phrases qui créent des incendies dont la France n’a pas besoin.

Mais quelle mouche a piqué le président français ? Macron dérape sur les libertés publiques, le secret médical est en danger.

Répartition des rôles avec le groupe parlementaire Agir ensemble

Beaucoup de gens qui se savent malades, asymptomatiques ou avec des symptômes légers, continuent d’aller travailler et prennent donc le risque de contaminer leurs proches. Pour améliorer cet isolement, indispensable pour casser les chaînes de contaminations, le groupe Agir ensemble va déposer ce mercredi une proposition de loi en ce sens à l’Assemblée nationale. 

Entre indemnité journalière et forte amende en cas de non-respect de son isolement, le texte de cette proposition de loi prévoit également la mise en place d’un « référent santé ». 

Reste que le gouvernement hésite à mettre en place une obligation d’isolement. Certes, pour l’heure, il n’est pas assez respecté, mais lui adosser une obligation pourrait avoir un effet contre-productif. En effet, pour éviter la quarantaine, les Français pourraient tout simplement ne plus se faire tester

Archives

Discours du 24 novembre 2020 d’Emmanuel Macron

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.