Macron piégé et dos au mur, 23 octobre 2020

Emmanuel Macron joue désormais son élection de 2022 non plus sur le terrain économique comme en 2017 mais bien sur l’unité du peuple français, or ceci n’a jamais été son point fort !

Au pied du mur en juin dos au mur en octobre

Au mois de juin 2020, Le journaliste Serge Raffy produisait un article dans l’OBS intitulé « Emmanuel Macron au pied du mur. » … « Gilets jaunes, mouvement #metoo, réforme des retraites, Covid 19, manifestations contre les violences policières, son parti en capilotade, crise économique programmée pour septembre, avec son cortège de chômeurs, et ses inévitables conflits sociaux… Jamais un chef d’État n’avait vécu une telle avalanche de catastrophes en un temps aussi resserré. »

Le déconfinement laissait imaginer une sortie de crise sanitaire, un nouveau départ politique pour le chef de l’état, quelques ministres parlaient même de remettre en route le chantier de la réforme des retraites.

Et puis arriva la seconde vague du Covid 19, et l’horrible assassinat de l’enseignant Samuel Paty, probablement en réponse au discours des Mureaux du 2 octobre. Emmanuel Macron aux Mureaux indiquait « Le quatrième axe de la stratégie que nous entendons conduire, de ce réveil républicain, il consiste à bâtir enfin un islam en France qui puisse être un islam des Lumières. »

Pour les islamistes, cela fut perçu comme une véritable déclaration de guerre, même si chacun sait que dans la réalité cela est impossible dans l‘immédiat et probablement pour les décennies à venir, tant l’islam est complexe et divisé.

Faire le discours des Mureaux et parler de « séparatisme islamique », élaborer un programme pour le combattre en utilisant l’état de droit, utiliser le Ministre de l’Intérieur pour faire du bruit et demain les Préfets pour écrêter le haut de l’iceberg islamique, malgré cela, il ne sera pas aisé de détruire le travail de fond effectué par ceux qui, il y a quarante ans, ont décidé de noyauter la France, au nom de leur vision de l’islam.

Désormais, Emmanuel Macron qui s’est fait piéger en rentrant dans un discours contre l’islamisme, est sur le terrain du Rassemblement National. Il est contraint désormais de procéder à des actes forts pour déstabiliser l’appareil islamiste français qui vient de se réfugier dans le bas de l’iceberg.

Le président français qui avait tardé ce moment tant qu’il pouvait, vient de se faire piéger et se mettre dos au mur. Fallait-il réellement un discours des Mureaux ? Qui lui aurait reproché des actes forts contre l’islamisme français ? Ses ennemis politiques et ils sont nombreux, ne manqueront pas de citer Bouddha : Quel que soit le nombre de saintes paroles que vous lisez, que vous prononcez, quel bien vous feront-elles si vos actes ne s’y conforment pas ?

Emmanuel Macron joue désormais son élection de 2022 non plus sur le terrain économique comme en 2017 mais bien sur l’unité du peuple français, or ceci n’a jamais été son point fort !

Archives

Les islamistes et le discours de Macron aux Mureaux

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.