Une nouvelle génération d’expatriés arrive au Qatar

Le défi majeur des qatariens portera sur l’évolution de leur mentalité envers les expatriés. Ils ne pourront plus considérer ces « nouveaux expatriés » comme par le passé.

Les qataris sont-ils prêts à se remettre en question ?

Alors que 88 % des travaux liés à la Coupe du monde 2022 s’achèvent les autorités qatariennes vont dérouler le plan de modification de leurs ressources humaines prévu depuis mars 2017.

Les personnels du bâtiment et travaux publics vont quitter massivement le Qatar, à la place d’autres métiers comme le numérique, les nouvelles énergies, l’intelligence artificielle, le quantique … se développeront.

Si le Qatar va « chasser » de par le monde, de nouveaux talents, il devra aussi en interne faire de la formation sa pièce maîtresse.

Le bloc de 1,6 millions de personnes, repartis en 5 nationalités respectivement indiens, népalais, philippins, bengalis, égyptiens devrait être fortement impacté par les départs des personnels du bâtiment et travaux publics.

Le défi majeur des qatariens portera sur l’évolution de leur mentalité envers les expatriés. Ils ne pourront plus considérer ces « nouveaux expatriés » comme par le passé.

Un qatari lorsque il regarde autour de lui, il voit 9 expatriés. Si par le passé une bonne partie des expatriés était parqué dans des camps, à l’avenir cela ne se passera pas ainsi. L’habitat, l’éducation, la participation à la vie du Qatar sera aussi grandement impactée.

Les qataris sont-ils prêts à se remettre en question ? C’est bien là l’essentiel de la problématique pour leur futur.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.