Pourquoi Lagardère SCA rejette la convocation d’une AG exceptionnelle

Le Conseil de Surveillance de Lagardère SCA coopte Mme Valérie Bernis, rejette la demande de convocation d’une Assemblée Générale exceptionnelle et ouvre le dialogue actionnarial.

Communiqué de presse du 31-8-2020

Le Conseil de Surveillance de Lagardère SCA s’est réuni le lundi 31 août sous la présidence de M. Patrick Valroff.

Il a pris acte des démissions de Mme Aline Sylla-Walbaum et de M. Yves Guillemot. Le Conseil de Surveillance a tenu à les remercier pour leurs contributions actives au cours de leurs mandats.

En remplacement de Mme Sylla-Walbaum, le Conseil de Surveillance a coopté Mme Valérie Bernis, dont l’expérience reconnue au sein de grands groupes à dimension internationale sera un atout précieux pour accompagner le groupe Lagardère. Mme Valérie Bernis, que le Conseil de Surveillance se félicite d’accueillir en son sein, rejoindra le Comité des Nominations, des Rémunérations et de la RSE.

Le Conseil de Surveillance a étudié la demande conjointe d’Amber Capital et Vivendi de convocation d’une Assemblée Générale exceptionnelle. Il a considéré que les conditions juridiques ne sont pas réunies pour déroger au calendrier social connu de tous les actionnaires. Il a rappelé qu’il est garant de l’intérêt social du Groupe, de son indépendance et de son intégrité. À ce titre, il doit le préserver dans un contexte particulier, où l’un des actionnaires ayant fait la demande est en concurrence directe avec Lagardère Publishing. Il a constaté que la dernière Assemblée Générale s’étant valablement tenue le 5 mai dernier à l’issue de plusieurs mois de débats intenses sur la gouvernance du Groupe, il n’y avait aucun motif légitime à la convocation d’une nouvelle Assemblée Générale dans l’urgence.

Cependant, en accord avec la Gérance, le Conseil de Surveillance a décidé d’ouvrir un dialogue actionnarial constructif et apaisé. C’est pourquoi le Comité des Nominations, des Rémunérations et de la RSE s’est saisi de la candidature de Mme Virginie Banet, qu’il examinera notamment au regard de son indépendance et des critères rappelés dans le Document d’enregistrement universel 2019. Dans ce contexte, la Gérance se rapprochera d’Amber pour ouvrir un dialogue d de même nature.

Contacts Presse

ARCHIVES

Amber premier actionnaire du Groupe Lagardère charge

Le Qatar à la manœuvre chez Lagardère ?

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.