Les Biélorusses demandent à Alexandre Loukachenko de partir

Ce 16 août 2020, la capitale biélorusse Minsk a connu l’une des plus grandes manifestations d’opposition avec un seul cri « Pars » à l’adresse d’Alexandre Loukachenko.

Le pouvoir biélorusse se lézarde

Vêtus de blanc, au milieu des chants, des klaxons, les contestataires brandissaient des milliers de drapeaux rouges et blancs, les couleurs de l’opposition. Le média indépendant Tut.by a affirmé qu’il s’agissait de la plus grande manifestation depuis l’indépendance de la Biélorussie en 1991.

Ce 16 août 2020, la capitale biélorusse Minsk a connu l’une des plus grandes manifestations d’opposition avec un seul cri « Pars » à l’adresse d’Alexandre Loukachenko.

Si le pouvoir se lézarde, il s’appuie sur la récente élection présidentielle où Alexandre Loukachenko a obtenu 80 % des votes et un important soutien de Vladimir Poutine.

Une élection contestée par l’opposition et émaillée de nombreuses arrestations afin de réduire au silence toute opposition. L’opposante biélorusse Svetlana Tikhanovskaïa, réfugiée en Lituanie après avoir contesté la victoire d’Alexandre Loukachenko, a appelé vendredi à des « manifestations pacifiques » dans son pays durant le week-end.

En France Emmanuel Macron twittait : « L’Union européenne doit continuer de se mobiliser aux côtés des centaines de milliers de Biélorusses qui manifestent pacifiquement pour le respect de leurs droits, de leur liberté et de leur souveraineté. »

Dernière minute

Les employés de plusieurs usines de Minsk ont suivi ce lundi l’appel à la grève générale pour demander le départ du chef de l’État

ARCHIVES

Sveta, Svetlana Tikhanovskaïa, une biélorusse peu ordinaire

La Biélorussie quelques données

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.