Gilets jaunes acte 67 un souffle continu de révolte

Macron aura tout fait pour les rendre au silence : lacrymos, matraquages, LBD… même si le nombre de manifestants est réduit, les gilets jaunes sont toujours là, même au Salon de l’Agriculture qui se tient cette semaine.

La désobéissance

Le 17 novembre 2019 nous écrivions : « A écouter Laetitia Dewalle sur BFMTV, porte-parole des gilets jaunes du Val d’Oise, l’expression du mécontentement est plus large que la baisse du prix du gazole et il pourrait durer au-delà de cette journée du 17 Novembre 2018. Le prix du gazole est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, mais désormais on a envie de tout mettre sur la table. »

Ce souffle de lutte continue depuis le 17 novembre 2019. Le président de la République française sera marqué à jamais dans l’histoire comme celui qui a fait naître les gilets jaunes. Un mouvement social et politique qui est à l’origine d’un état d’esprit de désobéissance.

Macron aura tout fait pour rendre au silence les gilets jaunes  : lacrymos, matraquages, LBD… même si le nombre de manifestants est réduit, les gilets jaunes sont toujours là, même au Salon de l’Agriculture qui se tient cette semaine.

Le gilet jaune, Éric Drouet, est expulsé du Salon de l’Agriculture dans une grosse bousculade alors qu’il tentait d’approcher Emmanuel Macron.

Paris : Pour cet acte 67, il y aura plusieurs cortèges à Paris. Le préfet de police de Paris prend un nouvel arrêté d’interdiction de manifester comprenant un large périmètre autour des Champs -Élysées et des lieux de pouvoirs habituels.

Lille : Pendant que BFMTV se demande si c’est de la bière ou du cidre que boit Macron au Salon Agriculture, les Gilets Jaunes se rassemblent à Lille sans aucune couverture médiatique.

Toulouse : Environ 2 000 gilets jaunes “fidèles” manifestent.