La supérette de Chaillevette (17), une sociétaire écrit à Coop Atlantique

Ce magasin est un endroit précieux pour que Chaillevette puisse avoir une vie communautaire, c’est le seul lieu de convivialité de la commune, c’est le seul commerce de proximité avec la boulangerie.

La colère de la sociétaire n° 6113532

Madame, Monsieur,

En tant que sociétaire (n° 6113532) et cliente du magasin de Chaillevette, je suis scandalisée par l’attitude des dirigeants de Coop Atlantique, qui cherchent à « virer » la gérante actuelle, sans ménagement, sans courrier (tout se fait oralement !!!) et sans en aviser les sociétaires.

Ce magasin est un endroit précieux pour que Chaillevette puisse avoir une vie communautaire, c’est le seul lieu de convivialité de la commune, c’est le seul commerce de proximité avec la boulangerie.

Cabanes sur le port de Chatressac

De plus, la gérante actuelle fait un travail admirable, elle sait animer le magasin à chaque occasion, elle est à l’écoute de la clientèle, et vous, qui devriez être un soutien indéfectible, au lieu de cela vous la traitez – et par conséquent nous, les clients, sociétaires ou non – avec le plus grand mépris.

Vous n’avez de coopérative que le nom, vous vous comportez en réalité comme des actionnaires de fonds de pension.  C’est inadmissible.

Si vous persistez dans votre funeste projet, moi et d’autres sociétaires nous retirerons de cette « coopérative ».

Veuillez recevoir, Madame, Monsieur, l’expression de ma sincère et profonde colère. La sociétaire n° 6113532.

Autres articles sur le même sujet :

La supérette de Chaillevette (17) sous pression de Coop Atlantique.

La supérette de Chaillevette (17) en difficulté

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.