Coronavirus au 13 – 2 -2020, la colère monte en Chine

Plusieurs responsables politiques de la région d’Hubei démis de leur fonction, le nombre des morts et des contaminés réévalué.

Un peu plus de transparence mais beaucoup reste à faire

D’aucuns s’extasient de l’efficacité des autorités chinoises pour combattre le nouveau coronavirus désormais appelé Covid-19 par l’OMS. Ceux qui connaissent ce pays savent que si le voile s’est levé un peu, la vérité sur la situation précise dans la région d’Hubei est bien plus opaque.

Certes, plusieurs responsables politiques ont été démis de leur fonctions comme le plus haut responsable du Parti communiste chinois (PCC) dans le Hubei, Jiang Chaoliang ou le principal responsable communiste de Wuhan, Ma Guoqiang, mais ils ont été remplacés par des hommes proches du président chinois ce qui n’augure rien de bon.

Constat immédiat de ces actions politiques, le nombre de morts et de blessés ont été réévalués. Ainsi ont décompte désormais au moins 1.355 morts et près de 60.000 cas de contaminés.

Selon l’OMS le danger est réel car le Covid-19 peut évoluer dans de nombreuses directions.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.