Attentat dans le sud de l’Algérie à Timiaouine

Ce dimanche matin, un véhicule piégé a tenté de forcer le passage avant d’exploser tuant un militaire qui essayait de l’arrêter dans le sud algérien.

Timiaouine, une petite ville à la frontière entre l’Algérie et le Mali

En janvier 2013, une attaque, suivie d’une prise d’otages, menée par des membres d’Al-Qaïda contre le site gazier de Tiguentourine, dans le sud de l’Algérie, s’était soldée par la mort de 40 employés de dix nationalités différentes et 29 djihadistes.

Depuis, plus rien, or voici ce dimanche matin, dans le sud de l’Algérie à Timiaouine, un véhicule piégé a tenté de forcer le passage avant d’exploser tuant un militaire qui tentait de l’arrêter.

Le militaire est décédé, ce 9 février dans une attaque kamikaze perpétrée par un terroriste contre un détachement de l’Armée Nationale Populaire dans la zone frontalière de Timiaouine, à Bordj Badji Mokhtar selon le ministère de la Défense algérien.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.