Coronavirus au 4 février 2020, la Chine sous-estime les données

De nombreuses personnes sont laissés à eux-mêmes et n’apparaissent dans aucune statistique.

Pour ne pas affoler

Le bilan grimpe à 425 morts ce mardi 4 février 2020, dont un Hongkongais qui s’était rendu dans la ville de Wuhan. Désormais le cap symbolique du nombre de décès dus à l’épidémie de SRAS en 2002-2003, soit 349 personnes, est dépassé.

Quant au nombre des contaminés qui dépassent les 20 000 personnes, il est selon certaines sources, largement sous-estimé. Des journalistes qui ont interviewé des patients ou leurs familles, ont signalé un grand nombre de patients laissés à eux-mêmes à la maison en raison d’un manque de ressources, et ont donc été exclus des statistiques officielles, destinés à être “examinés” par des responsables de la propagande.

La plupart des décès et des cas de contamination sont à déplorer à Wuhan et dans sa province où quelque 56 millions d’habitants sont coupés du monde depuis le 23 janvier. Face à un système hospitalier débordé, cette métropole a accueilli lundi les premiers malades dans un nouvel hôpital construit en dix jours. Un autre hôpital encore plus grand (1 600 lits) est en construction et devrait ouvrir dans quelques jours.

Pour ne pas affoler la Chine a sous-estimé les chiffres des personnes frappées par ce nouveau coronavirus, il est probable que les autorités intègreront un peu à la fois les véritables informations dans les statistiques officielles.