Le parquet national antiterroriste intervient dans les meurtres de la Préfecture de Police de Paris

Évolution de la qualification des meurtres survenus à la Préfecture de Police de Paris par suite d’une probable radicalisation.

Les renseignements de la Préfecture de Police de Paris infiltrés ?

Mise à jour du samedi 5 octobre 2019 à 16h30 : Le procureur national antiterroriste, Jean-François Ricard confirme qu’il s’agit d’un attentat terroriste et que des liens avec le milieu salafiste sont probables.

Une information ce soir du média LCI, 4 octobre 2019, indique : « Au regard des éléments rassemblés à ce stade des investigations par les enquêteurs de la brigade criminelle, le parquet national antiterroriste s’est saisi, ce soir, de l’enquête ouverte à la suite des faits commis hier à la préfecture de police, indique ce vendredi le parquet de Paris. 

L’enquête de flagrance, diligentée jusqu’alors par le parquet de Paris, a été reprise sous les qualifications d' »assassinat et tentative d’assassinat sur personne dépositaire de l’autorité publique en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste criminelle ».  

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.