Gilets jaunes acte 17, quand l’histoire dépasse les protagonistes

Tu ne connaîtras jamais la fin de l’histoire en faisant demi-tour à deux minutes de la victoire. (Oxmo Puccino)

Ne rien lâcher !

Cette expression revient souvent tant chez les gilets jaunes que pour le président Macron.

Nous parlions récemment de deux bulles où sont enfermés Macron et les gilets jaunes qui ne cessent de s’éloigner. Les gilets jaunes assénant « nous ne lâcherons rien » et Macron réaffirmant “ne pas vouloir changer de Cap” même s’il parle d’un acte 2 du quinquennat, un homme qui n’est plus à une contradiction prés.

L’économiste Christophe Ramaux traite Emmanuel Macron « d’irresponsable, » en particulier en matière économique, sans une véritable rupture du capitalisme financier nous allons droit dans le mur.

Alors que l’Acte 17 démarre ce 8 mars 2019, journée de la femme, les gilets jaunes vont manifester leur mécontentement sur trois jours en s’inscrivant désormais dans toutes les convergences possibles, pour que le mouvement dure.

Tout comme le président français ils sont persuadés, de leur victoire. Chacun dans leur bulle, ils doivent probablement se répéter la phrase du rappeur Oxmo Puccino « Tu ne connaîtras jamais la fin de l’histoire en faisant demi-tour à deux minutes de la victoire.»

Les français restent perplexes car le nouveau monde de Macron n’est qu’illusions et l’horizontalisme des gilets jaunes n’est que chimères. Macron et gilets jaunes, deux acteurs de la politique française, où quand l’histoire dépasse les protagonistes.

Le déroulement de ce week-end en jaune de trois jours, 8,9 et 10 mars 2019

19h 00 : Les chiffres à 18h selon le nombre jaune.

18h 45 : Le ministère de l’intérieur annonce 28 600 manifestants.

18h 00 : Bordeaux : Belle manifestation avec 4 000 gilets jaunes.

17h 00 : Le Puy en Velay : Environ 2 500 manifestants pour cet évenement régional avec quelques heurts et des arrestations. Gros filtrage sur toutes les routes conduisant au Puy.

16h 15 : Selon les premiers chiffres du ministère de l’Intérieur, 7 000 gilets jaunes étaient en train de manifester en France à 14 heures, dont 2 800 à Paris.  La semaine passée il y avait selon ces mêmes sources 5 600 gilets jaunes dont 1 300 à Paris. Tout cela n’est pas très crédible, nous attendons les chiffres du « le nombre jaune » vers 19 h pour y voir plus clair.

16h 30 : Toulon fin de la manif dans la sérénité.

16h 15 : Nancy : Une manifestation dense avec quelques heurts.

16h 00 : Le Puy en Velay : Le dispositif de sécurité barricade l’hyper centre du Puy-en-Velay, pour l’instant tout va bien.

15h 30 : Plutôt, dans la bonne humeur et en musique, quelques dizaines de Gilets jaunes ont organisé ce samedi une flash mob dans le terminal 1 de l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle. L’opération surprise a été lancée afin de protester contre la privatisation des Aéroports de Paris. (Sputnik)

15h 15 : La première manifestation parisienne arrive à Port Royal, la disperserions va se faire dans un moment, les gilets jaunes discutent entre eux.

15h 00 : Convergences, un mot beaucoup employé ce jour, mais qui reste limité.

14h 45 : Les gilets jaunes de Lille fidèles au rendez-vous environ 2 000 gilets jaunes.

14h 40 : Des nouvelles de Maxime Nicolle qui fait un live depuis les alentours des Champs Elysées.

14h 30 Bordeaux : Les gilets jaunes sont au rendez-vous.

14h 20 : Nantes : Les Gilets jaunes sont toujours sur la zone commerciale d’Atlantis. Ils refont un tour. Cette fois-ci par Decathlon.

14h 15 : Montpellier : la Place de la Comédie remplie avant le défilé.

14h 00 : Besançon : il fait froid, il pleut mais il y a beaucoup de monde.

13h 45 : Béziers ouest, les gilets jaunes ont repris le péage  dans le calme.

13h 30 : SAINT-AVOLD (57) opération « péage gratuit.»

13h 00 : Rouen les gilets jaunes défilent dans le calme. Convergences colorées.

12h 30 : A Poitiers, les policiers quadrillent la place Notre-Dame ce samedi matin. Malgré arrêté préfectoral interdisant toute manifestation, les “gilets jaunes” se sont arrangés pour passer les barrages de police et les fouilles. Ils sont 150 environ à se préparer à défiler. (France bleu)

12h 00 : Toujours dans le cortège parisien, Ingrid Levavasseur aux côtes de Sophie Tissier.

11h 30 : Le cortège des Femmes Gilets jaunes, s’élance actuellement sur les Champs-Elysées.

11h 15 : ROUEN : Manifestation en cours des Gilets jaunes dans la ville.

11h 00 : L’acte 17 est également inspiré par la Journée internationale des droits des femmes. Ce samedi, les femmes «gilets jaunes» appellent à une manifestation déclarée dans Paris, à partir de 11h entre les Champs-Elysées et le parc du Luxembourg.

10h 45 : BEAUVAIS : Tensions ce matin entre des Gilets jaunes et les forces de l’ordre à proximité de l’aéroport.

10h 00 : Ludosky essaie à nouveau ce matin du samedi 9 mars de refaire un sit-in avec la même réaction des forces de l’ordre, puis elle va à la manifestation du climat où les femmes sont mis en valeur. Ingrid Levavasseur qui s’exprimait vers 10h sur LCI participe elle aussi à cette manifestation.

9h 30 : Opération « péage gratuit » pour les Gilets jaunes du Var à Puget-Ville.

9h 00 : Les Gilets jaunes bloquent ce samedi matin, certains accès de la zone commercial Auchan de Saint Omer, dans le Pas-de-Calais.

8h 30 : Avignon : Les Gilets jaunes du Vaucluse se préparent pour une paella géante, organisée ce samedi.

8h 00 : Une campagne de dénigrement contre Eric Drouet est entreprise pour ce qui concerne une cagnotte destinée au blessés. Pourtant celui-ci a indiqué qu’il remettrait cet argent à un notaire ou un avocat pour qu’il le distribue en toute transparence.

7h 00 : Le maire de Phalsbourg en Moselle Dany Kocher a pris un arrêté interdisant ce samedi 9 mars l’utilisation par les forces de l’ordre du lanceur de balles de défense (LBD40) à l’occasion d’une manifestation annoncée des “gilets jaunes”.

Les actions et informations du vendredi 8 mars

17h 00 : Eric Drouet s’exprime sur la privatisation d’ADP : Chers Amis, je vous invite sans hésiter à signer la présente pétition contre la privatisation des aéroports de Paris ! Depuis ma première intervention publique courant novembre je ne cesse de défendre l’idée selon laquelle dans une véritable démocratie un gouvernement ne devrait pas avoir le droit de céder des biens publics de cet ampleur, qui représentent l’ACTIF économique de la nation, qui génèrent des bénéfices importants, qui sont des biens stratégiques, SANS LA CONSULTATION PAR RÉFÉRENDUM des citoyens, décidés dans des cercles fermés par des intérêts et visions à court terme ! Ne lâchons pas nos aéroports et opposons-nous massivement à ce projet qui viendrait s’ajouter aux trop nombreuses cessions dans notre dos des biens qui nous appartiennent à tous !

16h 00 : Ludosky est sur place pour le sit-in, intervention des forces de l’ordre pour faire dégager le périmètre.

15h 00 : VECU le média retransmet en direct l’installation du sit-in au pied de la Tour Effeil.

13h 00 :  Priscillia Ludosky, Eric Drouet et Maxime Nicolle (alias Fly Rider) appellent à un sit-in géant près de la Tour Eiffel. « Camping & convivialité… On dort sur place », annonce la page Facebook de La France en colère, présents jusqu’à lundi 11 au matin, au moins…

12h 00 : Amiens : Un Acte 17 placé sous le signe de la fête ce samedi à Amiens. Chants, karaoké, chorale, flashmob…

11h 00 : Le secrétaire d’État à l’Intérieur a dressé le bilan des 16 actes des gilets jaunes 13.095 tirs de LBD et 2.200 blessés.

10h 00 : Forbach (67) : Quelques jours après le démantèlement de leur cabane, les Gilets jaunes de Forbach ont déjà repris possession des lieux et reconstruits une nouvelle cabane.

9h 00 : Pour Priscillia Ludosky : Cette remise en cause du système institutionnel tel qu’il existe, et le fait qu’il soit verrouillé, sont au cœur du mouvement »

Toujours Ludosky sur Europe 1 : Je ne comprends pas que Castaner soit encore en poste aujourd’hui. Il y a une différence entre rétablir l’ordre et faire de la répression.

Quand les associations qui ont prévu d’héberger des Gilets jaunes pour la semaine du 08 au 16 mars, sont convoquées au commissariat… ça s’appelle comment ?

8h 00 : Toulouse

7h 00 : la journée démarre par une polémique : Ingrid Levavasseur est invité de LCI : “On se confronte à une guerre d’ego, dans ce mouvement”, a constaté l’aide-soignante, regrettant que son initiative de présenter une liste pour le scrutin du 26 mai ait été si vite condamnée. En particulier par d’autres leaders gilets jaunes comme Maxime Nicolle ou Éric Drouet, même si l’intéressée ne les cite à aucun moment. Selon lngrid Levavasseur, ces “ego démesurés (…) empêchent le mouvement d’évoluer”. Il s’agirait d’une “majorité de personnes qui ont envie d’écraser les autres (…) symboliquement”.

En cours de rédaction…