Accord aérien bilatéral entre le Qatar et Union Européenne épisode 1

L’UE a finalisé des accords « ciel ouvert » avec l’Ukraine, l’Arménie et la Tunisie qui sont en attente de signature, le Qatar à son tour paraphe un compromis, il reste à le finaliser et ensuite viendra le temps d’une éventuelle signature. Pour mieux vous faire comprendre de quoi il s’agit, voici les résultats de notre enquête.

Stratégie de l’aviation pour l’Europe

Au cours des vingt dernières années, la libéralisation du marché intérieur des services aériens de l’Union européenne a contribué au développement d’un secteur industriel européen compétitif, à la multiplication des possibilités de voyage en Europe et au-delà ainsi qu’à la baisse des prix.

Toutefois, le secteur de l’aviation est aujourd’hui confronté à de nouveaux défis sans cesse plus importants, dont :

  • la concurrence de plus en plus pressante de pays tiers,
  • une pénurie de capacités annoncée pour 2035,
  • des préoccupations liées à la sécurité et à l’environnement
  • la nécessité permanente de développer de nouvelles technologies.

En vue de relever les défis auxquels est confronté le secteur de l’aviation, la Commission a publié le 7 décembre 2015 une communication à propos d’une stratégie de l’aviation pour l’Europe.

Elle contient différentes propositions qui visent à :

  • stimuler l’économie de l’Europe,
  • renforcer sa base industrielle,
  • consolider son premier rang mondial dans le secteur de l’aviation.

La commissaire Violeta Bulc a déclaré lors de la publication que cette stratégie “préservera la compétitivité des entreprises européennes en leur offrant de nouvelles possibilités d’investissement et de nouveaux débouchés commerciaux, ce qui leur permettra de se développer de manière durable. Quant aux citoyens européens, ils bénéficieront aussi d’un choix plus étendu, de prix plus avantageux et des niveaux de sécurité et de sûreté les plus élevés.”

On se rappelle

Le secteur de l’aviation emploie directement entre 1,4 et 2 millions de personnes, génère en tout entre 4,8 et 5,5 millions d’emplois et contribue pour 110 milliards d’euros au PIB de l’Union. Incontestablement, le secteur de l’aviation dans son ensemble est un puissant moteur de la croissance économique, de la création d’emplois et du commerce européens, avec un effet multiplicateur tel que pour un euro investi dans le secteur du transport aérien, ce sont près de trois euros de valeur ajoutée qui bénéficient à toute l’économie.

Dans cette stratégie il est prévu de conclure des accords avec d’autres pays afin d’instaurer une nouvelle référence mondiale en s’engageant à mettre en place des mécanismes de concurrence solides et équitables.

Les négociations de l’UE avec l’Ukraine, l’Arménie et la Tunisie ont été finalisées et les accords sont en attente de signature, le Qatar à son tour paraphe un compromis, il reste à le finaliser et ensuite viendra le temps d’une éventuelle signature.

Pour mieux vous faire comprendre de quoi il s’agit, nous examinerons prochainement le compromis du 4 mars 2019 entre le Qatar et l’UE.

Cet article concernant Qatar Airways pourrait vous intéresser.