Les droits de l’homme au Qatar, novembre 2018

Hier Doha célébrait la Journée des droits de l'homme au Qatar, une vision particulière et propre à ce pays.

Entre la ratification aux normes internationales et son application il peut se passer un certain temps au Qatar.

En affirmant hier « que le Qatar était devenu un pionnier des droits de l'homme en mettant rapidement en œuvre ses obligations internationales » Maryam Bint Abdullah al-Attiyah, Secrétaire générale du Comité national des droits de l'homme ne manque pas d’aplomb.

Il est vrai qu’au mois de mai 2018 nous signalions l’adhésion du Qatar au Pacte international relatif aux droits civils et politiques et au Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels. On ne voit pas comment en quelques mois ce pays s’est mis aux normes internationales. L’expérience montre qu’entre l’envie et la réalité au Qatar, il se passe un certain temps.

  • A ce jour les prisons sont toujours remplies de personnes ayant émis des chèques sans provisions, sans que celles-ci aient pu assurer une défense digne de ce nom.
  • Au Qatar on pratique toujours une « ségrégation sociale » en isolant des centaines de milliers de personnes dans des camps indignes.
  • Au Qatar les médias sont sous tutelle de l’Etat, il n’y a plus de presse libre depuis la « mort médiatique de Doha News ».
  • Au Qatar près de 90 000 personnes ne disposent d’aucun droit du travail au moment où nous écrivons ce texte.
  • Au Qatar le salaire minimum n’est pas digne d’un pays étalant autant sa richesse.
  • La liste serait longue...

Admettons qu’il peut y avoir pire ailleurs, notamment dans le Golfe, mais de là à considérer le Qatar comme un modèle vertueux c’est franchement exagéré Mme Maryam Bint Abdullah al-Attiyah.

2 Comments

  1. je ne sais si vous les connaissez , je ne sais si vous pouvez les retrouver mais un jour j’ai entendu un haut dignitaire chinois ce qu’étaient les droits de l’homme dans son pays ; j’ai été totalement éberluée de découvrir qu’ils ne ressemblaient pas à ceux que, nous , occidentaux, avons institués et ces droits, eux aussi, étaient beaux et valables mais différents . Alors qui sait ? Peut-être que ceux du Qatar sont différents des nôtres et que pour chaque pays AU REGARD DE LEUR CULTURE , de leur passé, de leur histoire , ces droits ne sont pas les mêmes (la vie au désert n’est pas la même que la vie à Paris ); néanmoins , il est certain que certaines valeurs humaines doivent faire partie de tous les pays du Monde

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.