Doha le 15 janvier 2017, la famille de l’émir joue collectif

Tamim al Thani émir du Qatar a le soutien de sa famille dans la gestion du pays.

Une famille solidaire autour de l’émir du Qatar

La presse officielle ou internationale met régulièrement en avant l’action des membres de la famille de l’émir du Qatar.

Il y a quelques jours, le père de l’émir Hamad al Thani était en mission en Algérie pour rencontrer son président.

Hier sa mère Sheikha Moza, redoutable ambassadrice, rencontrait Peter Thomson, President of the 71st session of the United Nations General Assembly. Il y a quelques mois c’est le pape qui lui accordait une audience officielle.

Dans le cadre de l’organisation de « Art for Tomorrow » une de ses sœurs Sheikha Al Mayassa, connue mondialement dans la planète culturelle, a pris en charge cette rencontre internationale qui se déroule à Doha pour la troisième année, en présence d’au moins des représentants de 20 pays.

Il y a quelques heures, son frère Joaan bin Hamad Al-Thani vient d’être élu président du Comité Olympique du Qatar pour la période 2017 – 2020. Loin d’être une élection symbolique puisque il a en charge de faire en sorte que le Qatar participe aux Jeux Olympiques qui auront lieu du 24 juillet au 9 août 2020 à Tokyo, au Japon.

Ce matin, nous parlons de la visite aux USA, de Sheikha Hind bint Hamad Al Thani sœur de l’émir qui a rencontré les responsables de l’Université Cornell, l’Université Texas A & M, l’Université du Commonwealth de Virginie, l’Université Northwestern, l’Université Carnegie Mellon, l’Université de Georgetown.

D’autres membres de la famille, moins connus, s’activent aussi à mettre en valeur le travail des « Al Thani » qui siègent sur le trône de Émirat du Qatar depuis plus de 200 ans.

Si dans le passé des tiraillements existaient, rappelons que l’émir Hamad avait dépossédé de son titre  son père en 1995, aujourd’hui ce n’est pas le cas. L’émir Tamim bin Hamad al Thani bénéficie du soutien de l’ensemble de sa famille qui a compris qu’il fallait jouer collectif dans l’intérêt du Qatar et du clan Al Thani.