PSG premier rendez-vous important pour Unai Emery

Ce 6 août 2016 à Klagenfurt, en Autriche le Paris Saint-Germain rencontre son dauphin l’Olympique Lyonnais pour le Trophée des Champions. Le PSG bat l’OL par 4 à 1 et Patrick Kluivert le nouveau directeur du PSG dit qu’on peut mieux faire.

 

Unai Emery est là pour des résultats et rien d’autre

Le nouvel entraineur du PSG rentre dans l’arène footballistique pour son premier combat. Il va être observé par les dirigeants du club parisien, car il est là pour des résultats et rien d’autre. Déjà Unai Emery est sous pression car personne n’imagine qu’il puisse perdre face à l’Olympique Lyonnais sans occasionner d’importants dégâts. Les « Guignoleries » du président de l’OL qui agacent au PSG donnent à ce match une tension supplémentaire.

Le président du PSG Nasser al Khélaifi s’est doté d’un petit fusible, en nommant Patrick Kluivert directeur du football au PSG, il ferait bien de ne pas descendre dans l’arène contre Aulas et laisser son directeur répondre à sa place. Ce débat « puérile » n’est pas digne d’un président de club. Personne n’a oublié le temps où l’OL régnait en maitre sur la Ligue 1. Aulas ferait bien de consacrer son énergie à trouver d’autres sponsors.

Belle réussite du PSG qui bat l’OL par 4 à 1

Premier combat de Unai Emery qui avec son équipe met Ko l’OL son principale adversaire de la Ligue 1. Difficile de faire mieux pour le PSG qui a marqué 4 buts ce 6 août 2016, contre un Olympique Lyonnais complètement largué.

C’est Pastore qui ouvrait le score à la 9e minute, suivi par Lucas à la 19e et par Ben Arfa à la 34e, score à la pause. A la 54e c’est Kurzawa qui marquait le 4e but.

Pour l’OL il faudra attendre la 87e minute pour que Tolisso marque le but qui sauve l’honneur.

Le PSG gagne le Trophée des Champions 2016. Une belle soirée, dommage qu’elle ne se soit pas déroulée en France, il y aurait eu certainement un stade comble au lieu de quelques milliers de personnes.

 Pour la première fois depuis sa nomination, Patrick Kluivert le nouveau directeur du PSG s’exprime dans Le Parisien pour dire que malgré le résultat on peut mieux faire. Il prend son rôle de “directeur” très au sérieux et si le président du PSG sait en tenir compte en prenant de la hauteur, il fortifie son avenir.