Le Hamas se renforce

Benjamin Netanyahu va-t-il réaliser l’exploit de renforcer le Hamas et réunir les inconciliables contre Israël ?

Gaza fédère

Selon Le Monde.fr : « Au 18e jour de l’offensive israélienne dans la bande de Gaza, Israël a refusé une proposition de cessez-le-feu de sept jours transmise par le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, tandis que le conflit menace d’embraser la Cisjordanie. »

Selon RFI « Les manifestations se multiplient à Jérusalem-Est et dans plusieurs villes de Cisjordanie contre l’opération israélienne dans la bande de Gaza» …

Selon Le Figaro « Le chef du Hezbollah libanais, ennemi juré d’Israël, a appelé aujourd’hui les pays arabes et musulmans à armer la “résistance” palestinienne à Gaza et s’est dit prêt à lui apporter son soutien total. Hassan Nasrallah a appelé “les gouvernements arabes et islamiques à (…) apporter leur soutien politique, moral, médiatique et en matière d’armement, chacun selon ses capacités”.

Benjamin Netanyahu premier ministre d’Israël en continuant son combat contre le lancement des roquettes, la destruction des tunnels et l’affaiblissement du Hamas va sans doute réussir pour les deux premiers objectifs mais perdre gravement sur le troisième.  Va-t-il réaliser l’exploit de renforcer le Hamas et réunir les inconciliables contre Israël?

Benjamin Netanyahu n’ayant pas préparé avec sérieux la sortie de cette opération et ayant sous-estimé le « poids médiatique » des conséquences de son invasion de la bande de Gaza se retrouve dans une situation où il réalise l’exploit de renforcer le Hamas. Chaque jour qui passe des israéliens meurent et la population d’Israël ne va pas le supporter longtemps. En outre, sa campagne d’affaiblissement du Hamas « qui prend en otage sa population » n’a pas fonctionné. Il y a eu à ce jour plus de 800 morts et des milliers de blessés du coté des palestiniens mais la population de Gaza est encore unie autour du Hamas, même si à la sortie de cette guerre il y aura des explications.

Selon Jolpress.com : Au cours d’une interview exclusive au Monitor, Khaled Meshaal, chef du Bureau politique du Hamas palestinien, a réitéré les conditions qu’il considère essentielles afin d’assurer la paix entre son mouvement et Israël.

Comme nous l’avions annoncé il y a quelques jours, Israël risque d’être le grand perdant de ce conflit.