Chine : des disparitions qui dégradent l’image de ses dirigeants

Une loi de 2012 autorise la police à retenir un suspect pendant 6 mois, sans aide judiciaire ni contact avec sa famille, dans des affaires de corruption, de terrorisme et autres.

Des personnalités de niveau international disparaissent et parfois réapparaissent quelques mois plus tard

Il ne fait pas bon d’être en désaccord avec l’état chinois, la dernière en date est Peng Shuai, auparavant Jack Ma, Fan Bingbing, Meng Hongwei et combien d’autres moins connus ?

Peng Shuai, 35 ans avait frappé fort en dénonçant l’ancien vice-premier ministre Zhang Gaoli, 75 ans, de l’avoir violée, avant d’en faire sa maîtresse.

Depuis le monde est sans nouvelles comme l’indique la première page du journal L’Equipe.

Il faut se rappeler qu’une loi de 2012 autorise la police à retenir un suspect pendant 6 mois, sans aide judiciaire ni contact avec sa famille, dans des affaires de corruption, de terrorisme et autres.

Ces disparitions dégradent fortement l’image de la Chine balayant les efforts immenses pour se faire accepter sur toute la planète. Combien de temps les peuples chinois accepteront- ils ?

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.