UNESCO : le Programme sur l’Homme et la biosphère

Le réseau mondial de réserves biosphère s’enrichit de 20 nouveaux sites.

Réserve de biosphère Mur-Drave-Danube commune à cinq pays

La première réserve de biosphère reliant cinq pays englobe le réseau fluvial le plus vaste et le mieux préservé d’Europe centrale et vise à créer un modèle de coopération internationale pour la gestion des bassins fluviaux, tout en jetant des ponts entre les populations humaines et la nature.

Elle rassemble la réserve de biosphère de la basse vallée de la Mur (Autriche), la réserve de biosphère transfrontalière Mur-Drave-Danube (Croatie et Hongrie), la réserve de biosphère Bačko Podunavlje (Serbie) et la réserve de biosphère de la Mur (Slovénie).

Elle abrite environ 900 000 personnes et couvre une superficie de 931 820 ha centrée sur le Danube et les affluents de la Mur et de la Drave, s’étendant des Alpes aux contreforts des Balkans en passant par le bassin des Carpates et reliant un réseau de 13 zones majeures protégées.

Ce réseau fluvial unique offre des services écosystémiques essentiels et est indispensable à la pérennité d’habitats et d’espèces caractéristiques. L’harmonisation transfrontalière de sa gestion durable et de la conservation de la biodiversité marque une avancée majeure dans la coopération internationale et le partage des responsabilités, démontrant la volonté des États parties de penser au niveau mondial et d’agir ensemble au niveau local.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.