AUKUS un mauvais coup porté à la France par l’Australie, par Boris Johnson et Joe Biden

Le Premier ministre australien

Emmanuel Macron n’a pas fait le poids, la France ne livrera pas des sous-marins à l’Australie.

Un partenariat de défense trilatéral entre les USA -Australie et Royaume Uni

Le premier acte de ce nouveau partenariat dénommé AUKUS et de lancer un processus de conception de fabrication et de livraison de 18 sous-marins à propulsion nucléaire à l’Australie par les USA et le Royaume Uni. Ceci a comme conséquence l’arrêt du contrat entre Naval Group, industriel français et l’Australie. Emmanuel Macron n’a pas fait le poids, la France ne livrera pas des sous-marins à l’Australie. C’est une victoire personnelle du Premier ministre anglais Boris Johnson qui a persuadé Joe Biden de continuer sur la même ligne que Trump.

Boris Johnson

Le Premier ministre australien a précisé les larges ambitions du projet AUKUS :

AUKUS is born — a new enhanced trilateral security partnership between Australia, the United Kingdom, and the United States.  AUKUS: a partnership where our technology, our scientists, our industry, our defense forces are all working together to deliver a safer and more secure region that ultimately benefits all.

La base de cette alliance entre ces trois pays a pour objet d’assurer un futur serein dans la région Indo-Pacifique et contenir les ambitions chinoises.

Biden prévoyant une réaction amère de la France a indiqué :

Indeed, this effort reflects a broader trend of key European countries playing an extremely important role in the Indo-Pacific.  
France, in particular, already has a substantial Indo-Pacific presence and is a key partner and ally in strengthening the security and prosperity of the region.  
The United States looks forward to working closely with France and other key countries as we go forward. 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.