Aucun pays au monde ne sera épargné par le Covid-19 surtout pas l’Inde

Les dirigeants de l’Inde se croyaient à l’abri indiquant qu’ils avaient vaincu ce coronavirus si particulier, or une deuxième vague se transforme en tsunami et emporte tout sur son passage.

Le système de santé ne pouvait pas tenir

Les dirigeants indiens ont peur car par leur insouciance et leur impréparation, ils ont conduit le pays dans une impasse sanitaire telle, que le système de santé a implosé. Ce dimanche, 25 avril 2021, 353 000 nouveaux cas ont été comptés et plus de 2 800 morts. Probablement ces chiffres sont largement sous-estimés lorsqu’on on voit le nombre de buchers qui consument les corps sans vie.

Les dirigeants de l’Inde se croyaient à l’abri indiquant qu’ils avaient vaincu ce coronavirus si particulier, or une deuxième vague se transforme en tsunami et emporte tout sur son passage.

Cette pandémie est mondiale, aucun continent ou pays au monde ne sera épargné, c’est juste une question de temps. Pour ramener ce virus dans sa coquille, il faudra une gestion mondiale de la crise ou alors Covid-19 sera là pour un long moment avec son cortège de morts.

La réponse apportée par certains pays ou sous-continents comme Israël, les Etats unis, Chine voire l’Europe, croyant être à l’abri dans une économie mondialisée, s’avéra insuffisante au long terme.

Une nouvelle fois les économistes gouvernants se sont trompés ne prévoyant pas que dans le village « le monde » pour pouvoir produire il faut un système de sécurité alimentaire et sanitaire de haut niveau.

Il ne faut plus attendre et dépêcher en Inde de nombreuses forces pour lutter contre Covid-19, car ce pays pèse de 1,4 milliards de personnes et son effondrement économique, social et politique peut engendrer une crise qui fragilisera toute la planète.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.