Idriss Déby, roi du Tchad par les urnes

Ce 11 avril 2021, le chef d’Etat tchadien sera élu pour sixième fois.

Un sixième mandat qu’il devrait s’offrir par les urnes

L’homme fort de N’Djamena sera réélu dans un fauteuil, ce dimanche 11 avril 2021. Depuis son accession au pouvoir en 1990, il n’a cessé de consolider cette force militaire que le président tchadien monnaye auprès de tous ses sponsors étrangers. Et en premier lieu la France.

A quoi sert encore une élection présidentielle au Tchad ? Sans rival, sans compétition ouverte, doté de tous les moyens de l’Etat, y compris la force, qui demeure pour lui une éternelle option, Idriss Déby avance sans risque vers sa réélection. Un sixième mandat qu’il devrait s’offrir par les urnes, trente ans après avoir conquis le pouvoir par les armes.

Idriss Déby est devenu le roi du Tchad grâce aux urnes. Il sait sait que son principal défi est la contestation au sein de son propre clan.

Toutefois, Idriss Déby a su se faire de solides alliés, notamment à l’étranger. Son armée apparait comme un rempart face aux groupes terroristes qui pullulent dans cette région instable. Entouré entre autres par la Libye, le Soudan, la Centrafrique, le Tchad est un contributeur de poids à la guerre contre les jihadistes dans le Sahel, en projetant des troupes aguerries jusqu’au Mali et parfois au Nigeria. Certains États préfèrent donc soutenir le pouvoir en place, quoiqu’il en coûte.

Archives

Tchad : les habitants de la région du Lac fuient l’insécurité et les inondations

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.