Macron rattrapé par ses démons

Macron récidive en conspuant à nouveau les Français, qu’il qualifie de « 66 millions de procureurs ».

Macron supporte mal que le réel ne peut puisse se plier à sa main

Hier, jeudi 22 janvier 2021, alors qu’il parlait d’un plan d’investissement national de 1,8 milliard d’euros dans les technologies quantiques, le président Macron n’a pas pu s’empêcher de sortir une de ses fameuses phrases qui en général déchainent les passions.

« … Et je le dis parce que ce qui va avec la défiance française c’est aussi cette espèce de traque incessante de l’erreur. C’est-à-dire nous sommes devenus une nation de 66 millions de procureurs. »

Macron supporte mal que le réel ne peut puisse se plier à sa main. Il est rattrapé par ses démons.

Voici quelques-unes de ses phrases qui lui collent à la peau :

  • 29 juin 2017 : Une gare, c’est un lieu où l’on croise les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien.
  • 8 septembre 2017 : Je ne céderai rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes.
  • 12 juin 2018 : On met un pognon de dingue dans les minima sociaux.
  • 29 août 2018 : Ce peuple luthérien, qui a vécu les transformations de ces dernières années, n’est pas exactement le Gaulois réfractaire au changement ! Encore que !
  • 15 septembre 2018 : « Il suffit de traverser la rue pour trouver un travail » dit le président à un jeune chômeur.
  • 11 janvier 2019 : Trop de Français n’ont pas le sens de l’effort, ce qui explique en partie les troubles « que connaît le pays. »…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.