Le Qatar pointé du doigt en France, 22 octobre 2020

Depuis l’assassinat de Samuel Paty quelques médias ou politiques parlent à nouveau du financement du terrorisme.

Éternel recommencement

On pouvait sans douter, comme souvent après un attentat, on s’interroge sur les réseaux et les financements du terrorisme islamique. L’horrible assassinat de Samuel Paty ouvre à nouveau le débat.

Ce matin sur France Info c’était Clémentine Autain, députée de la 11e circonscription de Seine-Saint-Denis :

… « quand on fait venir le -qatari- qui aujourd’hui très tranquillement possède le PSG, des hôtels dans tout Paris, que des ministres d’État se mettent en photo avec des dirigeants peu fréquentables… »

Question des journalistes : faut-il couper les liens avec l’Arabie saoudite et le Qatar ?

Réponse : Il faut faire acte de fermeté. Il n’est pas raisonnable que le Qatar investisse en France notamment dans les quartiers populaires.

…« Il faut faire preuve de fermeté vis à vis de l’Arabie Saoudite et du Qatar, qui investissent partout – parfois dans les quartiers. Ce n’est pas en verrouillant le pays que nous obtiendrons des résultats. »

Plus grave encore, ce que rapporte Georges Malbrunot, journaliste expert du Moyen Orient qui a écrit plusieurs livres sur le Qatar : « Le secrétaire-général de l’Union internationale des savants musulmans Ali Mohiedine Al-Qaradaghi, basée au Qatar et liée au Frères musulmans, a des « doutes » sur l’attentat de Conflans, « une manipulation des services de renseignements français« , dit-il sur Tweeter. »

Tout cela tombe mal, en particulier au moment où le Qatar engageait une campagne de communication, encore une, pour redorer son blason. Pour l’instant, peu de personnes pointent du doigt le Qatar, affaire à suivre…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.