La précarité pour des millions de français en 2020

La crise sanitaire a plongé dans la précarité des millions de personnes, du jour au lendemain. Cette crise sociale sans précédent se poursuit, six mois après les trois coups du confinement.

La nouvelle édition du baromètre Ipsos / Secours populaire de la pauvreté.

38 % des français ont déjà connu la pauvreté, un niveau en hausse de 1 point par rapport à 2019. La vie sociale de cette population ne tient qu’à un fil, et ses membres sont toujours plus nombreux.

Les premières conséquences sociales de la crise majeure en cours marquent la 14e édition du baromètre Ipsos / Secours populaire de la pauvreté, alors que 900 000 chômeurs supplémentaires sont attendus par l’Unedic en 2020.

Le baromètre enregistre ainsi un recul rare en temps de paix : un Français sur trois a subi une perte de revenus depuis le confinement, même si les dispositifs d’activité partielle et d’arrêts de travail pour garde d’enfants ont servi d’amortisseurs.

Le précédent Baromètre Ipsos / SPF avait montré « une dégradation sans précédent » des conditions de vie des plus précaires en 2019. Une dégradation alarmante sans doute liée à la baisse des allocations logement, surtout pour les familles monoparentales, la hausse de la CSG, le changement des prestations d’accueil du jeune enfant et la fin des contrats aidés, comme vient de l’analyser l’Insee.

Plus d’infos cliquez ici

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.