Plante comestible et plante toxique gare aux confusions

Certaines plantes toxiques ressemblent à des plantes comestibles et peuvent être confondues avec ces dernières lors de cueillettes dans la nature ou dans le jardin potager.

L’Agence et les Centres antipoison vous donnent quelques conseils pour éviter les accidents

La cueillette de plantes pour la consommation n’est donc pas sans risques et plusieurs cas d’intoxication grave voire mortelle sont régulièrement signalés.

Des intoxications fréquentes dues à la confusion entre plante comestible et plante toxique 

Des courges amères confondues avec des courges comestibles, de l’œnanthe safranée confondue avec des carottes sauvages, des feuilles de datura confondues avec des feuilles de tétragone cornue ou encore du colchique confondu avec de l’ail des ours… Les confusions entre plante toxique et plante comestible se produisent régulièrement.

Même à faible dose, la consommation de certaines plantes toxiques peut provoquer des intoxications graves, voire mortelles. Que vous ramassiez des plantes dans la nature ou dans votre jardin potager, il convient donc d’être extrêmement vigilant et de suivre quelques conseils pour éviter les accidents.

Les recommandations de l’Agence 

Si vous ramassez des plantes dans la nature :

  • Ne pas consommer la plante ramassée en cas de doute sur son identification !
  • Cesser immédiatement de manger si la plante a un goût inhabituel ou désagréable ;
  • Ne pas cueillir par brassées, pour éviter de cueillir plusieurs espèces et de mélanger des espèces toxiques avec des espèces comestibles ;
  • Photographiez votre cueillette pour en faciliter l’identification en cas d’intoxication.

Si vous ramassez des plantes dans votre jardin potager :

  • En cas de doute sur son identification, ne consommez pas la plante récoltée !
  • N’improvisez pas : assurez-vous de bien savoir à quoi ressemble la plante qui va pousser. Aidez-vous de photographies de la plante disponibles sur le sachet de graines achetées ou sur d’autres supports (livres, sites internet) ;
  • Restez vigilant : ce n’est pas parce qu’une plantule émerge là où elle a été semée qu’elle est issue du lot semé ;
  • Soyez attentif au risque de confusion en récoltant des plantes issues d’un repiquage d’une année sur l’autre.
  • Photographiez votre cueillette pour en faciliter l’identification en cas d’intoxication.

Au moindre doute après ingestion ou en présence de symptômes, digestifs ou autres, dans les heures suivant la consommation de plantes ramassées dans un potager domestique ou dans la nature, contactez sans délai un Centre antipoison.

Les centres antipoison donnent des téléconsultations médicales gratuites, en urgence, 24h/24.
Pour toute situation liée à une intoxication, prenez avis et conseil auprès d’un centre antipoison avant de consulter un médecin ou de vous rendre aux urgences.
Appelez le 15 en cas de détresse vitale (coma, détresse respiratoire…) www.centres-antipoison.net
Numéros d’urgence des centres antipoison, disponibles 24h/24 : ANGERS                02 41 48 21 21
MARSEILLE          04 91 75 25 25
BORDEAUX          05 56 96 40 80                                               
NANCY                  03 83 22 50 50
LILLE                      08 00 59 59 59 
PARIS                    01 40 05 48 48
LYON                     04 72 11 69 11                                                 
TOULOUSE           05 61 77 74 47  

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.