Covid-19 en France : communiqué de presse du 7 mai 2020

187 pays dans le monde sont touchés par la pandémie de COVID-19. 3,78 millions de personnes ont été atteintes. 264 679 personnes en sont décédées, mais 1,25 million de personnes en ont guéri. L’Europe reste toujours fortement impactée avec 1,46 million de cas et 146 293 décès.

En France

Hier, SOS médecins a réalisé 253 interventions pour suspicion de COVID-19, soit 5% de l’activité totale. Les services d’urgence ont noté 866 passages pour ce même motif, soit 4% de l’activité totale.

23 208 personnes sont hospitalisées pour une infection COVID-19 et 728 nouvelles admissions ont été enregistrées en 24 heures. 2 961 malades atteints d’une forme sévère de COVID-19 sont hospitalisés en réanimation. 99 nouveaux cas graves ont été admis. Le solde reste négatif en réanimation, avec 186 malades de COVID-19 en moins. 4 régions (Île de France, Grand-Est, Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France) regroupent 72% des cas hospitalisés. En Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte), on relève 102 hospitalisations, dont 23 en réanimation.

Depuis le début de l’épidémie, 95 210 personnes ont été hospitalisées. 55 027 personnes sont rentrées à domicile, sans compter les dizaines de milliers de personnes guéries en ville.

Depuis le 1er mars, nous déplorons 25 987 décès liés au COVID-19, 16 386 décès dans les hôpitaux et 9 601 décès dans les établissements sociaux et médicosociaux.

Aujourd’hui, le Premier Ministre accompagné par le Ministre des Solidarités et de la Santé ont présenté les cartes de synthèse concernant la circulation virale, la tension observée au sein des services de réanimation et la capacité de tests à compter du 11 mai.

Il est important de souligner les efforts de toutes celles et tous ceux qui permettent la prise en charge optimale de patients atteints de COVID-19 ainsi que de tous les autres malades. Tous les professionnels de santé sont mobilisés pour vous aider, ne renoncez en aucun cas aux soins urgents ou programmés dans l’intérêt de votre santé.

Il est primordial de poursuivre nos efforts pour freiner l’épidémie qui est toujours active. L’ensemble des mesures barrières, le respect de la distanciation physique minimale d’un mètre et la réduction au maximum du nombre de nos contacts doivent être respectés et ces mesures demeurent indispensables pour les semaines à venir.

Numéro d’information national offrant un service de soutien psychologique gratuit : 0 800 130 000

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.