Huitième journée interprofessionnelle de mobilisation contre la réforme de la retraite en France

Les syndicats organisent, ce mercredi 29 janvier, la huitième journée nationale interprofessionnelle d’une mobilisation contre la réforme des retraites.

Les deux projets de loi arrivent à l’Assemblée nationale

L’avis du Conseil d’Etat a donné des arguments aux opposants à la réforme. « Cela fait des mois que l’on dit que le gouvernement s’apprête à faire passer une réforme floue, non fondée et seulement argumentée par le besoin de faire des économies », a réagi lundi dans l’Humanité Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT. Pour son homologue de Force ouvrière, Yves Veyrier, « le gouvernement ne maîtrise absolument pas son sujet ».

Après la présentation des projets de loi en Conseil des ministres vendredi 24 janvier, c’est le coup d’envoi de la phase parlementaire : la commission spéciale qui examinera en premier la réforme a été constituée mardi après-midi au Palais Bourbon.

Cette commission présidée par Brigitte Bourguignon, une « marcheuse » issue des rangs socialistes, a auditionné dans la soirée, pendant plus de trois heures et dans le calme, le secrétaire d’Etat chargé des retraites Laurent Pietraszewski.

Mercredi ce sera le tour des organisations syndicales et patronales, en pleine journée de mobilisation interprofessionnelle contre la réforme après bientôt deux mois de conflit social. (Extrait Le Point)

Ces loi s’accompagnent d’une étude d’impact ayant pour objectif, comme le prévoit la Constitution, de présenter les effets attendus de la réforme et ainsi éclairer le débat parlementaire et public dans les semaines à venir. Or, malgré un nombre de pages important (1 029), les informations contenues dans l’étude d’impact ne sont pas à la hauteur de l’enjeu démocratique que représente la réforme du système de retraite. Chercheuses et chercheurs d’horizons divers et aux vues divergentes quant aux mérites du projet de réforme initial, nous dénonçons ici les insuffisances des résultats présentés dans cette étude d’impact. (Extrait Le Monde)

Du machiavélisme nous passons à l’amateurisme ceci divise profondément la France.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.