Iran la coupure d’internet fait craindre le pire

La hausse du prix de l’essence est insupportable pour la population iranienne qui se révolte.

Amnesty international fait état de nombreuses victimes

Les troubles ont débuté vendredi 15 novembre au soir, après l’annonce d’une très forte hausse du prix de l’essence à la pompe.

La révolte de la population iranienne s’est propagée comme une trainée de poudre. Le pouvoir prit de panique a coupé immédiatement tout accès aux réseaux sociaux et à internet. Les manifestations se sont accompagnées d’incendies ou d’attaques de stations-service, commissariats, centre commerciaux, mosquées ou bâtiments publics. 

La réponse des dirigeants iraniens a été d’une violence rare. Amnesty international fait état de nombreuses victimes.

Ce mercredi 20 novembre, les autorités iraniennes indiquent avoir déjouées un “complot ennemi” et diffusent des images de manifestations pro-gouvernementales.

La révolte est loin d’être maitrisée au moment même où l’Iran est affaibli à l’extérieur comme au Liban ou en Irak.