Gilets jaunes Acte 13, une chance ?

Les mois passent et une large majorité de français se sentent concernés par le mouvement des gilets jaunes, pourtant le gouvernement emploie tous les moyens possibles pour faire retomber la pression sans y parvenir. Une chance globale mise à mal par les éternelles dégradations qui nuisent aux gilets jaunes.

L’incompétence des dirigeants politiques et économiques passés et actuels nous a conduit dans une impasse.

Les français veulent vivre de leur travail et non de la charité. Cette conception n’est pas nouvelle, c’est pour cela qu’ils ont accepté après la deuxième guerre mondiale  la création de la Sécurité Sociale, d’une retraite de base, de l’Unedic, des retraites complémentaires et des milliers de conventions collectives ou accords de branches et ou d’entreprises.

Les changements économiques majeurs ont conduit à la destruction de millions d’emplois mettant en cause tous ces organismes de solidarités. Les gouvernements successifs, les économistes et les grands fonctionnaires du pays ont été incapables de créer les emplois de remplacements, montrant les limites de leurs compétences et avant tout, un manque de volonté d’apporter les changements nécessaires pour redonner des marges de manœuvres à la France.

Devant tant d’incompétences, le peuple français n’a pas d’autres choix que de prendre son destin en main.

C’est ainsi que le bas de la classe moyenne entrainée inexorablement vers la pauvreté où vivent déjà 9 millions de français, s’est révoltée dans un combat pour la dignité. La naissance des gilets jaunes et la résultante militante de tous ces français qui ne croient plus aux politiciens et responsables économiques qui conduisent notre pays à la ruine.

Le débat national engagé par la volonté du jeune président Macron est une perte de temps qui va générer de nombreuses frustrations au moment du choix final. Rien ne dit que les français qui délèguent leur action aux gilets jaunes, ne descendant pas dans la rue à ce moment-là, mettant en cause l’existence même de notre vivre ensemble.

Il devient urgent pour le président Macron de changer de cap et se servir de l’esprit révolutionnaire français pour mettre en place, en plus du secteur capitalistique, un nouveau secteur économique où le profit n’existe pas, où l’investissement est contrôlé et où la grille salariale va de 1 à 10…

Il ne faut pas vouloir « tuer » le capitalisme car il est immortel mais lui opposer une autre vision économique où l’être humain est l’élément clé.

Le déroulement de l’Acte 13

21h : Un peu d’humour de la part d’une gilet jaune

19h : 00 : Le nombre jaunes qui comptabilise le nombre de manifestants annonce, le 10 février au minimum 118 222. Pour rappel la semaine passé le chiffre était de 115 954. Le ministère de l’intérieur indique ce soir 51 400 comme d’habitude largement sous estimé ce qui décrédibilise M. Castaner.

18h 45 : 400 à 500 personnes à La Rochelle, 200 à Saintes : les gilets jaunes ont finalement manifesté en Charente-Maritime.

18h 30 : Près de 1000 gilets jaunes ont manifesté dans les rues d’Orange ce samedi après midi.

18h 00 : Marseille : 2 000 gilets jaunes ont défilé, globalement dans le calme.

17h 45 : Près de 700 GJ ont défilé, ce samedi matin, dans les rues de Billom (Puy-de-Dôme).

17h 30 : Besançon : Un cortège de 750 GJ a quitté le centre-ville pour rejoindre la zone commerciale de Chalezeule.

17h 15 : Dax environ 250 personnes ont défilé ce samedi 9 février.

17h 00 : Le Puy en Velay : Au plus fort du mouvement, près de 800 personnes (1 000 selon les Gilets jaunes et les syndicats) se sont réunis en cet Acte XIII. Ils ont bloqué la RN 88 au niveau de l’échangeur Bellevue à la limite du Puy-en-Velay et de Brives-Charensac.

16h 55 : Toulouse proche de 10 000 manifestants, probablement le lieux de manifestation le plus important en France pour cet acte13

16h 50 : Tours : impressionnante manifestation de gilets jaunes

16h 45 : Mulhouse plusieurs centaines de gilets jaunes devant la gare.

16h 40 : Lorient : Des centaines de manifestants se sont rassemblés dans le calme.

16h 35 : Chalon en Champagne des centaines de manifestants pour l’acte 13.

16h 30 : Montpellier : forte mobilisation de plusieurs milliers de gilets jaunes.

16h 20 : Lille : Des milliers de GJ manifestent en ville pour l’instant dans le calme.

16h 10 : Selon la préfecture de Côte-d’Or les gilets jaunes seraient environ 2 000 dans les rues de Dijon.

16h 00 : A 14 heures, selon le ministère de l’intérieur, ils étaient 12 100 à manifester en France, dont 4 000 à Paris.  Chiffres immédiatement contesté par les GJ.

15h 45 :Paris : de nombreuses dégradation en particulier des voitures de luxes.

15h 30 : Maxime Nicolle et les GJ bloqué à la frontière italienne. “On fait si peur que ca ??? Ils ont bloqué l’A8 complet donc plus d’accès a l’Italie a par le bord de mer où ils filtrent, les policiers filtres tout !!!! Du jamais vu !!!!!

15h 25 : Caen environ 3 000 gilets jaunes manifestent.

15h 20 : Pau : environ 200 GJ défilent pour l’instant.

15h 10 : St Etienne des centaines de manifestants gilets jaunes ont répondu à l’appel traditionnel du samedi.

15h 00 : Bordeaux : plusieurs milliers de personnes se sont élancées dans les rues de Bordeaux aux environs de 15h.

14h 50 : Le cortège s’élance à Nantes.

14h 45 : Toulouse : haut lieu des manifestations GJ.

14h 40 : Saumur : rassemblement pacifique de gilets jaunes.

14h 35 : Lyon :Premières bombes lacrymogènes tirées au niveau de la rue Childebert.

14h 30 : Rouen : 800 GJ au moins manifestent toujours.

14h 15 : La Roche sur Yon : Plusieurs centaines de GJ manifestent.

14h 00 : Drouet est à Paris au milieu de milliers de GJ.

Drouet et Garrido archives

13h 45 : Plusieurs agences bancaires subissent des dégradations, une des spécialité des extrêmes.

13h 30 : Gilets jaunes : un manifestant a eu une main arrachée lors de heurts devant l’Assemblée nationale.

13h 15 : Très grande mobilisation à Toulon, énormément de bruit dans les rues !

13h 00 : Paris : Incidents sporadiques devant l’Assemblée nationale.

11h 30 : Livron – Valence : plusieurs centaines de GJ manifestent, ils remettent une lettre au Maire avec des revendications et créent des embouteillages.

11h 15 : Dans le Berry, une soixantaine de “gilets jaunes” sont rassemblés ce samedi matin sur le rond-point du Lion d’Argent à La Châtre, dans l’Indre.

11h 00 : Nice : des manifestants se rassemblent devant le stade Allianz Riviera pour se diriger à pied vers l’Italie, en présence de Maxime Nicolle, alias Fly Rider.

10h 45 : Sophie Tissier gilet jaune issue du monde du spectacle remet en question Eric Drouet sur sa stratégie (LCI), elle préfère déclarer les manifestations en particulier sur Paris.

10h 30 : Les Gilets Jaunes sont passés à l’action ce samedi matin, à Blainville-sur-Orne, près de Caen, en bloquant les poids lourds à destination de l’Angleterre.

10h 15 : Une soixantaine de gilets jaunes sont rassemblés dans le calme pour leur traditionnelle assemblée générale place de la République à Strasbourg.

10h 00 : ANGOULÊME : Des motards Gilets Jaunes sont présents pour l’Acte13.

9h 45 : Rouen : Les premiers GJ arrivent pour un RDV prévu vers 10h, la CGT sera aussi présente aux côtés des GJ.

9h 30 : En Seine-Maritime, les gilets jaunes ont décidé de bloquer les accès aux centres commerciaux, notamment à Tourville-la-rivière, près de Rouen. Près d’une centaine de manifestants sont présents sur place.

9h 00 : Paris : Premiers gilets jaunes arrivent en haut des Champs Elysées.

8h 45 : Ingrid Levavasseur : J’arbore le pins GJ pour signifier que j’ai les Gilets Jaunes dans le cœur. Notre combat est pluriel, je ne suis qu’une GJ parmi d’autres mais je suis fermement décidée à faire triompher nos revendications pour plus de démocratie et de justice sociale.

8h 30 : Une trentaine de gilets jaunes bloquent depuis samedi matin l’entrée de la gare maritime à Cherbourg. C’est la première manifestation de l’année 2019 sur ce site stratégique et symbolique. (France Bleu)

8h 00 : Les chaines d’infos sont peu intéressées par le sujet des gilets jaunes ce matin.

Maxime Nicolle gilet jaune

7h 30 : Maxime Nicolle, alias «Fly Rider», a annoncé sur Franceinfo qu’il allait «déposer plainte pour intimidations et menaces de mort de la part de dépositaires de l’ordre public», suite à son arrestation à Bordeaux le 26 janvier dernier, lors de laquelle il dit avoir été la cible de menaces. Une façon pour justifier sa volonté de demander un asile constitutionnel qui n’est plus d’actualité. «J’ai dit que je quitterais le pays si je faisais toujours l’objet de menaces et d’un danger», a- t- il également expliqué.

7h 00 : S’estimant victimes de blocages de comptes injustifiés, des Gilets jaunes se sont rendus le 8 février devant les locaux parisiens de Facebook. Sous couvert d’anonymat, un responsable de l’entreprise a évoqué un «problème technique».

6h 30 : Benjamin Cauchy gilet jaune : Condamnation de cet acte criminel contre le domicile de Richard Ferrand. L’apaisement de notre pays doit désormais passer par le retour aux urnes. Dissolution. Il y a urgence pour notre démocratie. 

6h 15 : Sondage : Près de 65% des Français continuent à soutenir le mouvement selon le baromètre YouGov pour Le HuffPost et CNews.

6h 00 : Vendredi soir : Encore un incendie : Le président LREM de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, a dénoncé vendredi soir une tentative d’incendie “volontaire” à son domicile privé situé à Motreff, dans le Finistère. Dénonçant “un acte grave”, il a porté plainte.