Eclatement du groupe majoritaire des gilets jaunes, la France en colère

Un communiqué de Priscillia Ludosky qui se désolidarise de Drouet a jeté un certain froid au sein des gilets jaunes regroupés autour de France en colère, ce 14 janvier 2019 vers 15h15. Maxime Nicolle a fait un live pour dédramatiser l’évènement en disant qu’il n’existe pas de chefs pour diriger les GJ.

Les rapports entre Drouet et Ludosky se distendent.

Eric Drouet dans une vidéo vers 15h 30 répondait à Priscillia Ludosky qui avait vers 15h 15 fait paraitre un communiqué sévère à l’encontre d’Éric Drouet. (Voir ci-desssous)

Pour Drouet, il y a un problème quand à l’utilisation de l’appellation « la France en colère » groupe qu’il a créé il y a plus de 6 mois, appellation utilisée aussi par Ludosky et Nicolle notamment pour appeler à des manifestations, exemple Bourges.

Or, comme Éric Drouet doit passer au tribunal vers le 15 février, il est contraint de désapprouver tout communiqué ou appel à manifester émanant de «la France en colère » qui viendrait lui compliquer sa vie juridique.

Dans cette vidéo, Drouet rappelle que les trois leaders du groupe majoritaire réunis autour de « La France en colère » avaient décidé de se séparer ayant des points de vue différents. Toutefois, Drouet souhaite que cela ne vienne pas perturber le mouvement des gilets jaunes dans son ensemble, en créant une division qui  pourrait être utilisée par ceux qui veulent abattre le mouvement. Il invite donc les deux autres leaders à manifester ensemble, même dans des lieux différents, lors des prochains actes.

L’embêtant dans cette histoire ce sont les accusations de Priscillia Ludosky, « Je suis enfin libre de pouvoir dire que je ne travaille plus avec Éric Drouet depuis des semaines en raison de son comportement et je compte quand tout sera terminé expliquer tout ce qu’il a pu faire pour nuire au mouvement. »

Affaire à relativiser car le mouvement des gilets jaunes repose sur des dizaines de leaders.

Le communiqué de Priscillia Ludosky

Vous avez du suivre les événements au sujet de la CNDP et du débat. J’avais il y a de ça quelques jours posté les mails reçus de la présidente de la commission…

Suite à l’annulation du rdv nous avons rédigé un communiqué posté comme tjrs sur la page de la France en Colère et sur fb.

Depuis des semaines je suis silencieuse et ne m’exprime pas au sujet d’Éric Drouet et de ses agissements depuis le début du mouvement ceci afin de ne pas ternir davantage l’image du mouvement avec des histoires de cours d’écoles.. Alors que ce mouvement est déjà attaqué par des opportunistes, des politiques, des individus mal intentionnés et des guerres inutiles mettant en lumière les pbm d’égos de certains.

Voilà des semaines que je suis interrogée à son sujet et que je ne réponds pas car je ne suis pas pour dénoncer le comportement d’une personne publiquement si elle ne m’a pas personnellement attaquée.. Sans raison.

Aujourd’hui je reçois cette capture d’écran qui montre qu’Eric à qualifié ce communiqué de “FAUX”. Dans quel but ?

Depuis des jours il menace les membres du groupe de travail duquel je fais partie afin que l’on modifie le nom de la page “La France en Colère” sur les conseils de son avocat qui prétend que cela serait plus protecteur pour sa famille et lui.

Que le nom est le sien et que nous avons intérêt à le modifier.

Depuis des semaines (témoignages à l’appui) nous subissons son comportement, nous recevons ses menaces et aujourd’hui je suis personnellement attaquée et ça je ne l’accepte pas.

Ce mouvement est celui de tous. Nous avançons tous dans la même direction et il ‘y a pas de place pour l’intimidation et les menaces, les mensonges et le harcèlement.

Je suis enfin libre de pouvoir dire que je ne travaille plus avec Éric Drouet depuis des semaines en raison de son comportement et je compte quand tout sera terminé expliquer tout ce qu’il a pu faire pour nuire au mouvement.

Aujourd’hui il faut avancer, et avec le groupe de travail de la page La France en Colère, nous sommes heureux de pouvoir enfin avancer sur le fond cette semaine.

Désolée pour la longueur de ce texte. Être qualifiée de menteuse n’est pas acceptable pour moi.

Communiqué d’Eric Drouet

Je vous demande à tous de ne pas tenir compte de ce qu’a écrit Priscillia à mon encontre ! Je continuerai à encourager cette femme qui se bat pour le mouvement depuis le début avec moi, c’est une très bonne personne, nous avons pris des chemins différents mais en rien changer notre but final celui des gilets jaunes, je vous demande de la soutinenir du mieux que vous pouvez et de ne pas tenir compte de son dernier post ! 

J’ai été obligé de démentir les communiqués de leur page qui portent le nom de mon groupe car cela m’est préjudiciable juridiquement pour mon jugement du 15 février ( on voyait en gros Eric en tête de la manif de Bourges non déclarée ) 

J’espère que le nom de leur page changera pour m’éviter des suites judiciaires important pour moi et ma famille ! 
Pour moi une seule chose compte c’est nous tous les gilets jaunes, peu importe les façons de penser de chacun, on avance vers le même but et vers le plus important 
Force à vous tous !!

Vers 19h 30
Maxime Nicolle a fait un live pour dédramatiser l’évènement en disant qu’il n’existe pas de chefs pour diriger les GJ. Il conseille à Drouet de se mettre de côté s’il craint pour sa situation juridique.