Macron pense toujours que les chômeurs sont des fainéants

Lors de ses vœux aux français pour 2019, Emmanuel Macron stigmatise les chômeurs, mais n’apporte aucune solution sérieuse pour créer de l’emploi.

La chasse aux chômeurs ne créera aucun emploi

Le président français ne change pas, malgré son mea culpa en indiquant qu’il avait pu blesser par ses propos, il montre son vrai visage en stigmatisant les chômeurs.

Lors de ses vœux aux français pour 2019, Emmanuel Macron dit le fond de sa pensée : “Le Gouvernement, dans les prochains mois, devra poursuivre ce travail pour ancrer nombre de ces réformes dans notre quotidien mais aussi pour changer en profondeur les règles de l’indemnisation du chômage afin d’inciter davantage à reprendre le travail, l’organisation du secteur public pour le rendre plus efficace et notre système de retraite pour le rendre plus juste. Au fond, pour bâtir les nouvelles sécurités du XXIème siècle.

Emmanuel Macron a toujours en tête ce qu’il avait dit à un chômeur qui l’interpellait : Je traverse la rue, je vous trouve du travail.

D’ailleurs, le travail de POLE EMPLOI est pour l’essentiel concentré, non plus sur l’aide à trouver un emploi, mais à un contrôle assidu. Nous sommes bien là dans la démarche voulue par le président. Toutefois, la chasse aux chômeurs ne créera aucun emploi.

Il est urgent de créer un nouveau secteur économique hors du capitalisme

Le président français oublie sa véritable mission pour laquelle il a été élu, œuvrer à la création d’emplois.

En déclarant que le capitalisme ultralibéral et financier trop souvent guidé par le court terme et l’avidité de quelques-uns, va vers sa fin, il montre son erreur de diagnostic. Le capitalisme est immortel.

En outre en gavant les entreprises de 40 milliards pour 2019 sans aucune contrepartie, il montre ses limites réformatrices et il est en contradiction avec sa vision du capitalisme.

Ces 40 milliards d’euros devraient être employées à générer la base d’un secteur économique nouveau, ceci est dans les prérogatives d’un Etat :

  • sans profits,
  • à l’investissement maîtrisé,
  • à une échelle des salaires moins excessive.

L’objectif étant de créer plusieurs millions d’emplois à terme, permettant de résoudre le chômage massif, reconstituant la trésorerie des organismes comme la Sécurité Sociale, retraites complémentaires, pôle emploi…, permettre à la croissance de revenir en force et à terme nous débarrasser de la dette publique.

Il ne sert à rien de spéculer sur le capitalisme, il faut en parallèle créer un secteur économique du XXIème siècle, où la jeunesse pourrait s’engager afin de changer son futur, où l’être humain aurait une place centrale et l’argent reviendrait à sa place.