Gilets jaunes 15 décembre 2018 acte 5 en province

Un cinquième samedi de lutte pour ce mouvement original des Gilets jaunes, le danger devient palpable tant à Paris qu’en Province, une certaine exaspération est visible tant du côté des manifestants que des forces de l’ordre.


L’étau se resserre sur le président Macron

Il faudra bien un acte politique si Emmanuel Macron ne veut plus rien lâcher au niveau économique et social. Pour beaucoup de Gilets jaunes le président Macron pose problème et n’inspire plus confiance. Le dernier épisode sur l’augmentation du SMIC à 100 euros lui a fait perdre le peu de crédibilité qu’il lui restait, il le sait et tente désespérément de faire en sorte que tous les smicards aient bien ces 100 euros et pas seulement les personnes touchant la prime d’activité.

Sur le fond, son isolement dans la nation, son entourage composé d’élites autistes et sa jeunesse deviennent des obstacles infranchissables.

Il est contraint à nouveau de réagir, rapidement cette fois-ci, ou alors passer au stade de l’épreuve de force en interdisant les manifestations à la demande du patronat et de certains commerçants qui voient arriver le spectre de la faillite. Un jeu politique dangereux pour un avenir personnel de plus en plus incertain.

Le déroulement de l’Acte 5 en Province

Les grandes villes comme Marseille, Toulouse, Bordeaux et bien d’autres deviennent des lieux d’affrontements comme à Paris. Les forces de l’ordre ne peuvent toutefois pas se démultiplier, alors le danger augmente de semaine en semaine.

17h 45 : Bordeaux

Environ 4.500 selon la préfecture. C’est en tout cas une véritable marée jaune qui a envahi les rues de Bordeaux dans l’après-midi. Des incidents en fin de manifestation.

Lire aussi : gilets-jaunes-comment-ils-se-repartissent

17h 30 : Deux grandes villes de l’Ouest

Nantes : Environ 1.200 personnes ont défilé dans une certaine tension samedi après-midi à Nantes, selon la police qui a procédé à cinq interpellations et utilisé du gaz lacrymogène pour disperser les manifestants vêtus pour la plupart de ” gilets jaunes “. Un policier a été blessé et les manifestants« étaient 1.200 au plus fort » du rassemblement qui a démarré à 13h, a rapporté la police.

Brest : Entre 1.600« gilets jaunes », selon la police, et 2.000, selon les organisateurs, ont défilé dans une ambiance bon enfant samedi après-midi dans les rues de Brest

17h 15 : Toulouse entre 3 000 ou 4 000 Gilets jaunes.

17h 00 : Sur tout le territoire

Dax : Plus de 300 personnes ont notamment défilé à Dax.

Châteauroux : Ils ont été 200 à marcher dans le centre-ville.

Le Mans : Malgré la pluie et le froid glacial, près de 200 gilets jaunes ont manifesté dans les rues du Mans pendant deux heures. D’après eux, le gouvernement n’a toujours pas répondu à leurs attentes.

16h 45 : Tours

La manifestation des gilets jaunes s’est déroulée dans le calme à Tours. Environ 750 personnes étaient présentes selon la police, 800 au plus fort du rassemblement. La dispersion du cortège s’est faite dans le calme, sans heurts.

16h 30 : Bourg en Bresse

Après un court défilé en centre-ville, environ 500 manifestants arrivent devant la préfecture de l’Ain à aux cris de “Macron démission”.

16h 00 : Sur tout le territoire

Belfort : Une cinquantaine de gilets jaunes a défilé dans le centre-ville de Belfort ce samedi 15 décembre 2018. Une marche en costume, qui a fini devant la préfecture.

Pau : Un millier de gilets jaunes ont marché samedi matin dans le centre-ville de Pau, pour le cinquième week-end de mobilisation.

15h 30 : Dans plusieurs grandes villes les Gilets jaunes sont là.

Limoges: près la mairie de Limoges, les Gilets jaunes se rendent place d’Aine.

Troyes : Environ 280 Gilets jaunes manifestent à Troyes

Montpellier : Les manifestants Gilets jaunes tournent sur la Place de la Comédie pour l’ACTE 5 avant de se rendre à la Préfecture.

Vichy : Des manifestants sont rentrés dans le centre commercial des Quatre chemins de Vichy.

Avignon : Forte mobilisation en chanson et sous le pont d’Avignon !

15h 00 : CAEN

Le froid a perturbé le mouvement des gilets jaunes samedi 15 décembre. Ils étaient près d’un millier de manifestants dans les rues de Caen, une mobilisation plus faible que d’habitude. Les gilets jaunes se sont dispersés rapidement pour rentrer chez eux ou continuer le mouvement près des centres commerciaux à Mondeville et Hérouville-Saint-Clair.

14h 50 : Selon le ministère de l’Intérieur : 33.500 personnes participent ce samedi à l’«acte V» de la mobilisation des «gilets jaunes», dont 2200 à Paris. Des chiffres nettement inférieurs à ceux de la semaine dernière, lorsque l’«acte IV» avait réuni 77.000 manifestants dans toute la France dont 10.000 à Paris.   Evidemment ces chiffres sont invérifiables donc à prendre avec prudence. 

14h 45 : L’appel sur les réseaux sociaux des gilets jaunes ligériens a visiblement été entendu. Pour le quatrième samedi consécutif, environ 2 000 manifestants défilent dans les rues stéphanoises.

Le parcours ne devrait cette fois-ci pas traverser le cœur de ville puisque le cortège est parti à 14h30 de la place du Peuple pour rejoindre la gare Chateaucreux. 

14h 30 : Rennes

Ils étaient une centaine à manifester dans les rues de Rennes ce samedi 15 décembre, pour l’acte V de la mobilisation des gilets jaunes.

14h 00 : Nord et le dans le Pas-de-Calais.

Forte mobilisation à Calais, à Lille, à Caudry, dans le Cambrésis, à Bavay, près de Maubeuge, ainsi qu’à Marles-les-Mines, près de Béthune…

13h 30 : Vienne et les Deux-Sèvres

Moins de monde que lors des premiers week-ends de mobilisation, mais ceux qui sont présents sur le bord des rond-points sont déterminés, et ne compte pas arrêter la lutte. Manifestations à Poitiers, Loudun, Mignaloux – Beauvoir, Niort, Bressuire, Parthenay…

13h 00 : Un conducteur est décédé ce vendredi à Erquelinnes, une commune belge situé sur la frontière. Il a percuté un camion en amont d’un barrage des gilets jaunes.

12h15 : à Marseille, un millier de manifestants remontent la Canebière en scandant “Macron démission”.

12h 00 : à Nice, les manifestants sont sur la Promenade des Anglais.

11h 50 : au Puy-en-Velay

les gilets jaunes manifestent à nouveau ce samedi midi.

11h 45 : Dans les Vosges, à la mi-journée, il y avait trois rassemblements de “gilets jaunes” : 

Saint-Dié-des-Vosges : Rond point Karcher
Sainte-Marguerite : fermeture de la station service de Cora
Bruyères : Rond point Leclerc

11h 30 Toulouse

Opération escargot notamment sur le périphérique de Toulouse. 

Des gilets jaunes bloquent l’entrée du centre logistique d’Amazon, au sud de Toulouse.

Seuls des bus ont été annulés à Toulouse.

11h 20 : En Ariège, opération escargot sur l’A66 entre Mazères et Pamiers.

11h 10 : Barrage filtrant dans le Gers sur la nationale 124 à l’entrée d’Auch.

11h 00 : Dans la Creuse

Les gilets jaunes creusois sontmobilisés dans le département aujourd’hui.  A 11h, une opération escargotest en cours sur la N145 dans le sens Guéret-La Souterraine. La circulation estralentie par un cortège de voiture. Pour l’instant, ils sont au niveau de La Souterraine. Ils se dirigent vers le rond-point de La Croisière. 

Les gilets jaunes de Guéret marchent ce samedi matin dans la ville. Une quarantaine de personnes sont parties du rond-point Pompidou et se dirigent vers le centre-ville. Ils ont prévu de passer entre autres devant la permanence du député de la Creuse Jean-Baptiste Moreau, devant la mairie ou encore devant la préfecture.

10h 00 : Des «gilets jaunes» marchent en silence à Angoulême

A Angoulême (Charente), des «gilets jaunes» ont marché en silence dans les rues de la ville.

9h 10 : Gironde – Bordeaux – A 10

Dès vendredi, en fin de soirée, les Gilets jaunes ont installé un blocage sur l’A63, au niveau de Canéjan, dans le sens Nord-Sud, toujours en cours ce samedi à 9h.

L’A10 était également fermée ce samedi matin, dans les deux sens, avant de rouvrir progressivement dans le sens Paris-Bordeaux. Mais les difficultés se déplacent sur la N10 voisine, où la circulation est très compliquée. Dans le sens Sud-Nord, les échangeurs sont fermés depuis la rocade bordelaise (Lormont) jusqu’à Saint-Vincent-de-Paul.

9h 00 : Grenoble

Pour le cinquième samedi de mobilisation, les gilets jaunes grenoblois sont dans la rue. Le rendez-vous était donné à 9H. Ils organisent une marche blanche, en hommage aux victimes de l’attentat de Strasbourg, qui a eu lieu mardi. 

Eric Drouet un des fondateurs du mouvement Gilets jaunes

8h12 : Eric Drouet appelle à un sit-in sur la place de l’Opéra à Paris

08h 00 : Une dizaine de barrages sont recensés dans le Gard 

Autoroute A54 : sortie obligatoire à Garons dans le sens Nîmes-Arles 

Aimargues : rond-point RN 113 : barrage bloquant -suivre la déviation mise en place 

Alès : ronds-points RN 106 (2X2 voies), KFC et Route de Bagnols : barrages filtrants 

Dions : intersection RD 225 et RN 106 : barrage filtrant – suivre la déviation mise en place

 Nîmes : Saint-Césaire etChemin du Mas de Cheylon (plates-formes logistique Auchan), ZI de Grézan et rond-point Km Delta : barrages filtrants. Ca brule au péage sortie Ouest.

7h 00 : Opération escargot sur l’A7 dans le Vaucluse

Selon la préfecture du Vaucluse, une opération escargot est en cours sur l’A7 entre Avignon et Orange.

6h 00 : Besançon 

Selon France bleu que nous allons suivre toute la journée, “A Besançon, Charles Piaget soutient les gilets jaunes. 
Figure tutélaire du mouvement des Lip en 1973, Charles Piaget, se dit “admiratif” devant le mouvement des gilets jaunes. Il les trouve “innovants, accrocheurs et courageux” et vante leur souci de “ne pas être récupérés et de rester égalitaires
“.