La lutte des Gilets jaunes du 24 novembre 2018

Un bouillonnement dont seule la France a le secret, les Gilets jaunes luttent pour toute une frange de la population française qui ne veut pas disparaitre.

Alimenté par un président d’une République égarée

Je discutais hier avec un ami expert des relations humaines dans le monde du travail, il me disait que le conflit des Gilets jaunes n’avait rien de nouveau, une jacquerie de plus qui se terminera tôt ou tard avec un maigre résultat. Et pourtant si je me suis intéressé à cette lutte peu ordinaire des Gilets jaunes, c’est que je pense le contraire. Ce n’est pas tant le résultat qui compte mais l’élan révolutionnaire en mouvement.

Personne ne peut prédire la suite de cette journée du 24 novembre 2018. Le combat engagé par les Gilets jaunes est un bouillonnement dont seule la France a le secret. Les Gilets jaunes luttent pour toute une frange de la population française qui ne veut pas disparaitre, des citoyens français qui considèrent que les valeurs de la République, Liberté, Egalité, Fraternité ne sont plus respectées.

Le président élu par défaut, Emmanuel Macron, est une erreur de l’histoire car il lui manque l’élément essentiel pour gérer un pays comme la France, l’humanisme.

Pour beaucoup de citoyens, Macron est un homme brillant, au service d’un capitalisme outrancier qui rejette en dehors des mégapoles toute une partie de la population transformée en citoyens de « deuxième zone » condamnés à servir ou à mourir. Certes rien de nouveau, c’est simplement un bond en arrière de plusieurs centaines d’années.

Nous allons donc partager cette journée en vous donnant les informations sur les points de luttes, à Paris et dans toute la France.

Le 24 novembre 2018 deuxième journée de la lutte pour les français qui ne veulent pas disparaitre.

Un combat pour la survie, un combat pour certains qui n’ont plus rien à perdre, un combat de tous les espoirs mais aussi de tous les dangers. Il y a de l’exaspération en l’air, alimentée par un jeune président de la République, un technicien à qui on aurait greffé un cœur électronique.
Nous allons donc partager cette journée en vous donnant les informations sur les points de luttes, à Paris et dans toute la France.

A 16 : cette nuit : Des camions ont été bloqués une partie de la nuit par les Gilets Jaunes dans la descente de l’A16 à partir du rond-point de SaintLéonard.

Angers : cette nuit selon le Figaro : Hier vendredi, un individu, retranché sur le parking d’un centre commercial d’Angers, a demandé que les «gilets jaunes» soient reçus à l’Élysée, avant de se rendre au terme de longues négociations. Il est actuellement en garde à vue. Agé de 45 ans, il était armé d’une grenade.

Paris : 6h 30 : La RATP annonce la fermeture des stations de métro Franklin Roosevelt, Champs-Élysées-Clemenceau, Tuileries et Concorde à la demande de la préfecture de police. Paris Porte Maillot des Gilets jaunes sont sur place.

Paris : 7h 00 : Selon LCI, l’Elysée déjà ultra bouclée à 7 heures : barrage sécurisé rue du faubourg saint Honoré .

Sens : 7h 15 : les  gilets jaunes sont au rond-point Rosa Parks à Sens et bloquent la direction de Pont/Yonne. D’autres sont au rond point de Jardiland avant de prendre la direction du rond point Mac Do- Picard.

Montfaucon : 7h 30:  Annonce : Bonjour, retrouvez nous  au péage de Montfaucon, opération péage gratuit de 9h à 17h30.
Figeac : 7h 31 : Rdv 9 h au drouzou et 13 h rassemblement aux carmes.

Dax : 7h 35 : Annonce : un défilé est prévu ce samedi matin dans les rues de la cité thermale, à partir de 10 heures. La semaine dernière, plus de 2.000 personnes avaient répondu présentes.

Orne : 7h 40 : Une cinquantaine de Gilets jaunes sont arrivés au parking du château de Flers dans l’Orne en Normandie.

Gaillac : 7h 45 : Premiers ralentissements vers Gaillac et au niveau du péage de Muret au sud de Toulouse.

Bergerac : 7h 55 : Quelques Gilets jaunes au rond-point de La Cavaille, dans l’attente des tracteurs de la Coordination rurale qui a appelé une nouvelle action. “Ça va filtrer” à Bergerac.

Tours et environs : 8h10 : Selon France bleu : Les manifestants se rassemblent pour l’instant sur le parking du Ikea à Rochepinart. D’autres points de rassemblements sont prévus à Sainte-Maure-de-Touraine, Amboise, en zone nord de Tours ou encore à Loches ce samedi matin .

Limoges : 8h 20 : retour d’un barrage filtrant sur la RN 520 au niveau du Family village, avec des répercussions sur l’échangeur de Grossereix qui mène à l’autoroute A20
Brive : 8h 25 : barrage filtrant au rond-point de Cana
Argentat : 8h 30 barrage filtrant au rond-point de la gare
Bellac : 8h 32barrage filtrant au rond-point du Monteil.

Valence :8h 35. Une opération escargot est en cours sur l’A7, direction Marseille. Le convoi est pour le moment à hauteur de Livron, et cause un bouchon sur 2 kilomètres.

Le Mans et environ : 8h 45 : des manifestants filtrent ce samedi matin l’entrée de l’autoroute en zone nord du Mans, au niveau du rond-point de l’Océane. Des gilets jaunes sont aussi présents à La Ferté-Bernard. Sur l’A28, c’est au niveau de Parigné-L’Évêque et Ecommoy que les manifestants sont sur les voies près des péages.

Toulouse : 8h 55 : des manifestants sont en place au niveau du péage de Muret sur l’A64, au niveau de Saint Jory. On signale aussi des ralentissements au péage de Labège et à la sortie Balma Gramont. Des gilets jaunes sont installés depuis plusieurs heures également à proximité du dépôt de Lespinasse.

Paris : 9h 00 : plus d’une centaine de manifestants sont rassemblés sur le bas de l’avenue des Champs-Elysées, mais l’accès à la place de la Concorde est totalement bloqué par les CRS.

Gironde : 9h 10 : La DIRA, Direction Interdépartementale Atlantique, demande aux automobilistes et aux routiers qui empruntent l’A63 en direction de Bordeaux de sortir à Marcheprime. Un barrage filtrant est mis en place sur l’A63 à Canéjean par une centaine de gilets jaunes. Des opérations péages gratuits sont menées au péage de Langon, sur l’autoroute A62 et sur l’A10 au niveau de Virsac, péage qui a été une nouvelle fois repris par les gilets jaunes vendredi soir.

Mont-de-Marsan : 9h 15 : un cortège de gilets jaunes prend la direction du centre commercial du Grand Moun.

En Meurthe-et-Moselle : 9h 20 : selon France bleu :
Essey-les-Nancy : rond point de Brico Dépôt bloqué avec des palettes
Dommartin-les-Toul : rond point bloqué et zone industrielle inaccessible
Frouard : barrage situé au rond point du Leclerc
A 330 : opération escargot en cours dans le sens Epinal-Nancy à hauteur du parc des expositions
Toul : barrage filtrant au niveau du Cora
Houdemont : présence de gilets jaunes au rond point de Leroy Merlin.

Paris : 9h 30 : On commence à voir la stratégie des manifestants se dirigeant vers les Champs-Élysées en forçant les premiers barrages. Nous n’avons pas peur disent-ils !

Paris : 10h 30 : Quelques centaines de personnes, violentes, notamment des casseurs défient les forces de l’ordre et érigent une barricade avec du mobilier urbain et des blocs de béton.

Savoie : 11h 00 : Ce samedi matin, une cinquantaine de gilets jaunes sont toujours au dépôt pétrolier d’Albens en Savoie. Ils ont monté un campement où ils comptent rester « jusqu’au bout ».

Bretagne 11h 15 : Des nouveaux barrages filtrants sont en place notamment à Brest, à Quimper et à Concarneau. Des opérations escargot sont aussi lancées sur la nationale 12 au nord et sur la RN165 au sud.

Châtellerault : 11h 30 : Depuis ce matin, Les gilets jaunes toujours rassemblés à la main jaune.

12h 00 : Le Ministre de l’Intérieur indique qu’à la mi-journée, les manifestants étaient 23 000 “gilets jaunes” mobilisés en France, dont 8 000 à Paris. Bien évidemment ces chiffres sont contestés par les manifestants en particulier en Province.

12h 30 : Castaner, le ministre de l’intérieur a attaqué Marine Lepen l’accusant d’avoir appelé à manifester aux Champs Elysées. Marine Lepen accuse à son tour Castaner, le traitant de petit politicien, indigne d’être ministre. Elle demande aux forces de l’ordre d’arrêter les casseurs.

Rochefort : 12h 45 : Plus de 2000 Gilets jaunes dans les rues de Rochefort.

13h 00 : Alors que des affrontements violents ont lieu sur les Champs, le ministre de l’Intérieur parle d’un « fort affaiblissement » (certes, en nombre) de la mobilisation. Mais ce faisant il jette de l’huile sur le feu… Rarement vu gestion de crise plus consternante.

Allier : A 13 h 15 : la préfecture de l’Allier indique des barrages filtrants aux endroits suivants : Saint-Yorre rond-point de la zac, Toulon-sur-Allier rond-point du Larry, Creuzier-le-Neuf rond-point des Ancises, Lapalisse rond-point de Bellevue, Saint Pourçain/Sioule rond-point Paluet et Varennes/Allier rond-point de Chazeuil.

Pau : 13h 30 : Près de 3000 personnes dans les rues de Pau.

Haute-Loire : A 13h 45, la Préfecture de Haute-Loire indique 7 zones de ralentissement, 2 zones de barrage filtrants et 2 cortèges l’un au centre-ville du Puy-en-Velay et l’autre à Brioude.

Paris : 14h 00 : Gilets jaunes remontent des barricades sur Champs Elysée.

Brest : Au moins 200 personnes sont actuellement sur ce rond-point près de Brest. Une large majorité d’automobilistes klaxonnent en soutien. Une voiture de police est passée devant les Gilets jaunes, un policier a levé le poing pour les encourager. Plusieurs manifestants arrivent encore.

A 15h 00 : Le nombre des manifestants interpellés est monté à 13.

15h 15 : Laetitia Dewalle une des leaders des Gilets jaunes, en colère, indique que depuis ce matin 10 heures, les manifestants sont gazés alors qu’il défilent pacifiquement, ceci à comme conséquence d’énerver les gens.

15h30 : Environ 81 000 personnes étaient mobilisées en France à 15 heures, selon le ministère de l’intérieur, chiffre immédiatement contesté. Au moins 35 personnes ont été arrêtées, notamment pour des jets de projectile.

15h45 : Selon CNEWS : Plusieurs centaines de Gilets Jaunes manifestaient pacifiquement samedi matin à la frontière entre la France et l’Allemagne. Ils ont notamment formé une immense chaîne humaine le long de la route.

16h 00 : Selon la Gendarmerie des Yvelines :  Point de situation au péage de Buchelay, ralentissement important.

16h10 :  le parking des Clairions à Auxerre est vide un samedi de BlackFriday.

16h 20 : Alençon les motards en action pour les Gilets jaunes.

16h 30 : Niort : Environ 150 Gilets Jaunes ont manifesté en début d’après-midi dans les rues de Niort. Après 1/2 heure de défilé, tous ont repris leur véhicule pour une opération escargot de l’Avenue de Paris jusqu’à La Crèche.

16h35 : A Paris la situation reste stable quelques affrontements, beaucoup de lacrymos et énormément de gens qui disent leur mécontentement. Problème la nuit va tomber…

16h 40 A Toulouse : Défilé dans le calme et la bonne humeur dans le centre de Toulouse selon l’AFP.

Périgueux : 16h 50 : Au moins une cinquantaine de voitures et une cinquantaine de motos participent ce samedi après-midi à une importante opération escargot dans l’agglomération de Périgueux.

Bordeaux : 17h 00 : Selon France bleu : L’interdiction préfectorale n’a pas empêché les gilets jaunes de se rassembler dans le centre-ville de Bordeaux, ce samedi après-midi. Le cortège, motards en tête, s’est élancé à 14h de la place de la Bourse. Les rangs des manifestants, quelques centaines au départ, ont vite grossi. Ils étaient environ 1500 à 15h30, rassemblés sur la place Pey-Berland.

17h 15 : Le média The Guardian écrit : “French ‘gilets jaunes’ protests turn violent on the streets of Paris. Clashes broke out between crowds and police on the Champs Élysées in the second weekend of démonstrations”

17h 20 Paris : Le face à face Gilets jaunes et force de l’ordre continue. Des feux sont allumés, tout ce qui traine sert à les alimenter.

17h 25 : Paris : Des dizaines de Gilets jaunes sont à la Bastille dans le calme.

17h 30 : Situation extrêmement tendue à Tours,  le centre-ville est totalement paralysé!

17h45 : Saint-Étienne, fermeture du Géant Monthieu devant l’arrivée des Gilets Jaunes. Le mouvement prône un boycott de la consommation non responsable et défend le commerce socialement responsable

17h 50 : Caudry (59)  cité de la dentelle, la nuit est tombée mais il y a toujours du monde au rond point de Leclerc.

17h 55 : Troyes : Les gilets jaunes  de Troyes et du département de l’Aube ont manifesté cet après-midi dans Troyes malgré une interdiction préfectorale.

18h 00 : Puy-de-Dôme : les manifestants ont bloqué le péage de Gerzat, mais aussi le rond-point de Saint-Beauzire. Et ont aussi investi symboliquement la place de Jaude.

18h 10 : Le média HuffPost : Accusé de réduire les gilets jaunes à “l’ultradroite”, Castaner s’attire les critiques de toute part. Dans un contexte de violences ce 24 novembre sur les Champs-Elysées, les oppositions demandent au ministre de ne pas faire d'”amalgame”.

18h20 : Lançon-Provence : Opérations péages gratuits à Lançon-Provence dans les Bouches-du-Rhône : excellent accueil des automobilistes, et très belle Marseillaise entonnée spontanément et d’un seul homme par les Gilets Jaunes. Bravo les gars !

18h30 : Montpellier : Quand les Gilets jaunes font une haie d’honneur aux «Nous toutes».

19h 20 : Emmanuel Macron tweet : Merci à nos forces de l’ordre pour leur courage et leur professionnalisme. Honte à ceux qui les ont agressées. Honte à ceux qui ont violenté d’autres citoyens et des journalistes. Honte à ceux qui ont tenté d’intimider des élus. Pas de place pour ces violences dans la République.

Une réponse uniquement sécuritaire de la part du président de la République, on comprend encore mieux pourquoi les Gilets jaunes sont en colère.

19h 30 : Le Ministre de l’intérieur s’exprime en remerciant les forces de l’ordre et en indiquant des chiffres de manifestants 106 000 qui sont invérifiable et certainement non fiable.

19h 40 : A Paris les gens sont rentrés chez eux, il reste plusieurs dizaines  de personnes qui veulent en découdre avec les forces de l’ordre.

19h45 : Des manifestants ont dérapé ce samedi vers 16 heures place du Capitole. Les correspondants de BFM TV ont échappé à une tentative de lynchage. D’autres journalistes ont été conspués. A Béziers, des journalistes de Midi Libre ont été molestés.

20h 00 : Des questions se posent, ce soir pourquoi le Gouvernement a laissé pénétrer ces manifestants sur les Champs Elysées ? Pourquoi on a laissé les incendies se perpétrer et laisser se consumer pendant des heures ?