Fluidifier les entrées aux Qatar pour les expatriés

Pour commencer huit pays sont concernés représentants 80 % de la population expatriée du Qatar.
Le Qatar donne pouvoir à une société privée basé à Singapour pour traiter l’ensemble des dossiers.

Tout sera fait dans le pays d’origine

Il y a quelques jours le Qatar votait une loi qui devrait s’appliquer dans quelques mois, afin de fluidifier les sorties de ce pays pour 90 % des expatriés.

Aujourd’hui, les autorités qatariennes informent, que pour commencer, dans huit pays, les formalités d’entrées au Qatar seront effectuées dans les pays d’origines des expatriés. Il s’agit de l’Inde, le Pakistan, le Sri Lanka, le Bangladesh, le Népal, la Tunisie, les Philippines et l’Indonésie. Ils représentent 80 % de la population expatriée du Qatar. Le premier pays à mettre en œuvre ces nouvelles procédures est le Sri Lanka.

Cette initiative couvre : les empreintes digitales, le traitement des données biométriques, l’examen médical et la signature du contrat de travail. Ceci devrait permettre de sécuriser cette arrivée au Qatar et diminuer les frais, souvent exorbitants, de procédures.

Ceci devrait aussi supprimer de nombreuses arnaques tant au départ qu’à l’arrivée. Le seul contrat valable sera celui signé dans le pays d’origine et non comme actuellement, un deuxième contrat remis sur place souvent bien inferieur.

Pour sa part le Qatar soustraite cette activité à une société privée basée à Singapour qui mettra en place dans chaque pays concerné, une base avancée. L’ensemble des données seront envoyées aux ministères concernés.