Nasser al Khelaifi et Akbar al Baker deux commis de l’état du Qatar

“Personne ne peut porter longtemps le masque” disait Sénèque.

Ce n’est pas seulement l’émir du Qatar qui façonne l’image de son pays

Deux hommes régulièrement sous les feux des projecteurs représentent leur pays au niveau international.

Le premier est le PDG de Qatar Airways. Il n’est pas d’une grande famille qatarie mais occupe une place prépondérante dans le transport aérien international. Gros travailleur, souvent mis en valeur par ses paires, il ne peut s’empêcher de « balancer » quelques phrases qui lui portent préjudice et qui donnent une image désastreuse de son pays. Jadis il s’en prenait aux syndicats et le 5 juin 2018, il disait que sa compagnie devait « être dirigée par un homme, parce que c’est un poste très exigeant ».
Malgré ses excuses, le mal est fait et il donne des arguments à ceux qui pensent que le Qatar est un pays rétrograde et sexiste.

Le second, lui aussi commis de l’état du Qatar, Nasser al Khelaifi, président du Paris Saint Germain, est lui bien plus attentif à ses propos car il se sait sous observation. Moins brillant par ses résultats, il est probablement par contre d’une génération plus consciente des dégâts occasionnés par une mauvaise communication. D’ailleurs depuis quelques mois, plusieurs média français essaient de nous vanter ses mérites et le placent très haut dans la hiérarchie de commandement qatarienne, ce qui est une grossière erreur…

La citation de Sénèque « Personne ne peut porter longtemps le masque », prend ici toute sa signification.