Confusion en Syrie concernant les frappes contre la base T-4

“Au moins 14 combattants ont été tués dans la frappe sur l’aéroport T-4, dont des forces iraniennes”, a indiqué à l’AFP le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Qui a frappé la Syrie à la suite d’une nouvelle attaque chimique ?

Au Qatar et en Arabie saoudite on se réjouit des frappes qui ont atteint la base syrienne T-4, un aéroport militaire situé entre de Homs et Palmyre.
La fameuse ligne rouge avait été franchie une nouvelle fois par Bachar El Assad à qui on reproche d’avoir utilisé à nouveau des armes chimiques contre la population de Douma ce Samedi 7 avril 2018.
Sans attendre une éventuelle confirmation de la véracité de cette attaque aux produits chimiques, des forces indéterminées ont frappé la base militaire syrienne nommée T-4. Sur cette base sont aussi stationnés des forces internationales iraniennes et russes. “Au moins 14 combattants ont été tués dans la frappe sur l’aéroport T-4, dont des forces iraniennes”, a indiqué à l’AFP le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane.
Ce matin ni les USA, ni la France, ni Israël ne revendiquent ces frappes, créant une certaine confusion. Il est possible que l’Iran ou la Russie exercent à leur tour des représailles sur les intérêts de ces trois pays.
Au même moment Mohammad bin Salman, l’homme fort de l’Arabie saoudite, arrive en France pour une visite officielle de deux jours.