La diplomatie française au Qatar dans le rouge

Le comportement de l’ambassade de France au Qatar n’est plus acceptable.

Les ambassadeurs se suivent mais le comportement ne change pas.

Chacun peut comprendre la difficulté pour les diplomates, dans un pays comme le Qatar, où un petit commando de personnes dirige le pays et brasse des sommes considérables en matière économique. Si le rôle des ambassades françaises a bien changé, se transformant pour l’essentiel en officines patronales vendant le « made in France. » Il reste toujours dans leurs prérogatives, l’ardente obligation d’assurer la défense de nos concitoyens à l’étranger. Si on ne peut généraliser un comportement anormal dans l’ensemble de nos ambassades, celle que nous avons au Qatar est depuis quelques années en zone rouge.

Chacun se souvient des 4 français retenus au Qatar en 2013. Trois ont réussi à sortir de cette situation dramatique, de ne pas pouvoir quitter le territoire qatarien, en acceptant des compromis faisant fi de leurs demandes. L’ambassade tenant la plume et poussant aux compromis « honteux ». Chacun des trois a perdu de belles sommes d’argent pour pouvoir quitter le Qatar.

Mais le pire est le sort du quatrième français, Jean Pierre Marongiu. Non seulement il s’est fait dépouiller par un qatari proche de la famille dirigeante, mais en plus il croupit en prison après avoir essuyé une campagne calomnieuse de nombreux français au Qatar. Le rôle de l’ambassade de France au Qatar a été des plus déplorables, car ils ont toutes les informations qui prouvent que Jean Pierre Marongiu est une victime et non un « truand.» Comment une de nos ambassades peut accepter qu’un citoyen français puisse être condamné sans un procès équitable ? Comment peut-elle nourrir le ministère des affaires étrangères d’informations qui laissent à penser que l’affaire Marongiu est une petite affaire d’un citoyen ordinaire ?

L’acharnement à garder en prison Jean Pierre Marongiu ne peut s’expliquer autrement que pour des « sombres » raisons politiques et ou pour couvrir des possibles comportements locaux inacceptables.

Cet acharnement a frappé aussi un autre français qui a travaillé au Qatar, Yves Pendeliau, qui vient de se faire dépouiller par des gens qui n’ont pas participé à l’obtention de son permis de sortie du Qatar et qui ont exigé des sommes importantes. Il faut souhaiter que la Cours de Cassation remette l’affaire Pendeliau à l’endroit, car dans le cas contraire, bon nombre de citoyens français qui suivent cette tragédie, où on réduit un homme ainsi que sa famille à la misère, finiront par perdre tout espoir dans la justice.

Nous savons que le président Emmanuel Macron se rend au Qatar le 7 décembre 2017. Il ferait bien de regarder de près ce qu’il se passe dans cette ambassade, où tous les hommes politiques qui passent sont anesthésiés, car tôt ou tard, un drame finira par arriver et il ne pourra pas dire qu’il ne connaissait pas la situation.

2 Comments

  1. Merci pour vos magnifiques textes concernant JP MARONGIU ❤.
    Oui, nous espérons que la France va enfin se bouger pour arrêter cette injustice !!

    • Merci à vous Catherine de soutenir un de nos concitoyens à l’étranger alors qu’il est injustement retenu prisonnier sans un vrai procès. Des gens comme vous redorent l’honneur de la France.

Les commentaires sont fermés.