Le Qatar apporte son soutien financier à la Tunisie

L’émir Tamim al Thani considère qu’il ne faut pas laisser la Tunisie seule face à ses difficultés économiques.

Le Qatar passe des mots aux actes

Il y a quelques mois, le président tunisien Béji Caïd Essebsi (BCE) s’était rendu au Qatar afin d’expliquer que la Tunisie était en état d’urgence économique. Les autorités qatariennes avaient assuré BCE de leur soutien. Force est de constater que l’annonce faite par l’émir Tamim al Thani, dirigeant du Qatar, d’octroyer une aide financière de 1.25 milliards de dollars, montre que le Qatar passe des mots aux actes. Cet engagement a été effectué ce mardi 29 novembre 2016, lors de la Conférence économique ayant pour objet de relancer l’investissement en Tunisie.

tunisia-2020

L’AFP précise que cette conférence des investisseurs “Tunisia 2020“, qui se déroule mardi et mercredi à Tunis, met plus de 140 projets sur la table pour quelque 30 milliards d’euros. Une quarantaine de pays assistent à cet évènement primordial pour la Tunisie.

 

Tunisia 2020

Après quatre années de concertations et d’efforts soutenus par la communauté internationale, la transition politique est largement engagée : les premières élections libres se sont tenues à la fin de l’année 2014, débouchant sur la mise en place d’institutions démocratiques au niveau national.

Dès le printemps 2015, le Gouvernement Tunisien a amorcé une concertation avec les différentes parties prenantes aux niveaux régional et national, dans l’objectif de définir un modèle de développement économique et social qui soit inclusif et durable : le Plan de Développement 2016 – 2020 constitue l’aboutissement de ce processus.

Béji Caïd Essebsi

Le Gouvernement Tunisien s’attache à mener de multiples réformes structurelles dans le but d’atteindre plus d’efficience, et de favoriser le développement de l’investissement privé.

Le Plan vise également à accroître l’attractivité de l’économie afin de renforcer le rôle moteur du secteur privé dans la croissance et favoriser les investissements nationaux et internationaux. Sa mise en œuvre, via notamment la mobilisation de 60 milliards de dollars d’investissements dont 25 milliards de dollars de projets portés par l’État et les entreprises publiques, permettra d’accélérer la croissance et de créer 400 000 emplois au cours de la période du Plan de Développement.

Pour promouvoir ce nouveau paradigme, le Gouvernement Tunisien convie l’ensemble des forces vives nationales ainsi que la communauté internationale, à son plus haut niveau, à une conférence les 29 et 30 novembre 2016 à Tunis.