Le Qatar va rationner les moyens déployés pour le PSG

Beaucoup de personnes découvrent que le Qatar doit utiliser ses moyens financiers avec plus de pertinence, notamment en matière de football, cela aura donc un impact sur le PSG. Lors de sa première publication début juin nous n’imaginions pas que le personnel administratif et technique serait touché, chose faite avec la participation et l’intéressement.

 

Le Qatar reste un pays riche mais ses revenus baissent provisoirement

C’est en écoutant Stefan Etcheverry, le présentateur des sports de l’équipe Toussaint sur ITELE il y a quelques jours, que je me suis rendu compte que beaucoup de gens pensent encore que le Qatar « peut dépenser sans compter. » Stefan parlait du PSG est disait en substance, pour conclure un de ses propos, « le Qatar va encore nous épater pour la prochaine saison en achetant une vedette du football, quitte à mettre un gros paquet de millions ».

Cher Stefan Etcheverry, malheureusement pour le PSG ceci n’est plus vrai, le Qatar depuis un peu plus d’un an a entrepris une restructuration de son économie, car il subit comme l’ensemble des producteurs d’hydrocarbures une chute importante de ses revenus.

Il faut saluer l’opération de transparence effectuée par le ministre des finances du Qatar qui vient d’indiquer ce 19 juin 2016 que les prévisions budgétaires de son pays étaient plus dégradées qu’il n’avait prévu. Le déficit budgétaire est à prévoir sur 2016 – 2017 et 2018 sauf retournement du marché pétrolier et gazier.

Tous les secteurs économiques du Qatar subissent un contrôle des dépenses afin de s’assurer que les finances soient utilisées avec pertinence. Le secteur du football n’échappe pas à la règle, ce qui m’a fait dire que Nasser al Khélaifi, le président du PSG sauvait sa tête pour l’instant, malgré les mauvais résultats au niveau européen du club.

Les qatariens et les expatriés qui résident en nombre au Qatar sont soumis, et cela devrait s’accentuer, à des pressions fortes sur leurs revenus et ce pays s’endette chaque jour un peu plus. Ils comprendraient mal que le PSG et l’ensemble footballistique qatarien dépense des sommes importantes prises directement sur le fonds souverain QIA, destiné à assurer le futur du Qatar.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que le PSG doit tenir ses finances et trouver de nouvelles recettes hors du Qatar. Une communication de l’émir serait la bienvenue pour que chacun y voit plus clair.

La seule inconnue à ce jour est l’attitude de l’émir Tamim qui pourrait en faire une affaire personnelle. Sans doute pendant la période du Ramadan  l’expression publique des dirigeants à tous les niveaux du Qatar et donc du PSG devrait se raréfier, mais dès début juillet, les réponses tomberont avec force et détermination, au moins pour la saison 2016 – 2017.

Mise à jour du 18 juillet 2016

Lors de sa première publication le 4  juin nous n’imaginions pas que le personnel administratif et technique serait touché, chose faite avec la participation et l’intéressement. En effet le média l’Equipe nous informe que ces personnels ne toucheront ni participation ni intéressement.  Ce qui nous fait dire que le patron du PSG, au plus haut, fait un caprice en virant Laurent Blanc et ses adjoints, et les salariés du PSG trinquent.

Comme diraient les enfants : “c’est pas juste”, car bien sur c’est à ce niveau de gestion que nous sommes au PSG. Un des nombreux directeurs adjoint qui présidait le Comité d’Entreprise a même déclaré au personnel qui exprimait son mécontentement  “l’argent ne fait pas le bonheur” …

Première publication le 4 juin 2016.