Une faille dans le périmètre de sécurité permet l’attentat de Nice

Ce matin la ville de Nice se réveille dans l’horreur avec un bilan provisoire (à 7h30) de 84 morts, 18 blessés très graves et d’autres nombreux blessés dont une cinquantaine d’enfants.Comment un camion  a pu parvenir à franchir le périmètre de sécurité ? Vers le milieu de la journée la polémique politique enfle face à l’impuissance de l’état et de ses dirigeants. Le 16 juillet en fin de matinée Daesh revendique l’attentat.

 

Nice, le terrorisme utilise une faille dans le périmètre de sécurité pour frapper

Comment un camion a pu parvenir à franchir le périmètre de sécurité lors de la fête du 14 juillet organisée sur la promenade des anglais à Nice ? Le terrorisme qui a mis la France à la une de sa liste, frappe à nouveau. En tout cas c’est ce que le président Hollande a dit. C’est l’œuvre de Daesh. Ce matin, la ville de Nice se réveille dans l’horreur avec un bilan provisoire de 84 morts, 18 blessés très graves et de autres nombreux blessés dont une cinquantaine d’enfants. Parmi ces morts et ces blessés, plusieurs étrangers.

Attentat de Nice Du monde entier la condamnation

L’enquête revient à la section anti terroriste du Parquet de Paris, nul doute que les familles touchées par ce drame demanderont des comptes aux organisateurs de cet évènement familial mais aussi globalement à l’état.

L’auteur de ce drame est d’origine tunisienne, âgé de 31 ans, la pièce d’identité retrouvée a été confirmée à 9h30. Il a accompli cet attentat au volant d’un camion qui avait été loué il y a quelques jours, en fonçant sur la foule essentiellement familiale. Un pistolet de petit calibre (un 7.65) a été retrouvé ainsi que des armes factices. Il ne serait pas dans le fichier « S », mais connu par la police pour des faits de violences conjugales et autres.

Attentat camion de Nice

Un PC sécurité a été installé dans le Palais de la Méditerranée et une cellule psychologique a été ouverte au Centre universitaire méditerranéen. Les deux numéros de téléphone à retenir pour avoir des informations 01 43 17 56 46 à Paris et au 04 93 72 22 22 CHU de Nice.

En moins de 24h Hollande change d’avis sur l’état d’urgence

Hollande qui hier annonçait la fin de l’état d’urgence et la baisse des effectifs pour l’opération “Sentinelle” revient sur sa décision et reconduit ces mesures. Il fait en outre appel aux réservistes pour sécuriser le territoire. Hollande est intervenu en pleine nuit car il sait que la polémique va enfler. Il est aux commandes du pays, or encore une fois le “renseignement”  français sera pris à partie. Vers le milieu de la journée la polémique politique enfle face à l’impuissance de l’état et de ses dirigeants.

Hollande rassemble

L’opinion ce matin est sidérée par ce nouvel attentat qui vise en plus du chaos et de la souffrance aux français,  nos intérêts économiques, Nice est une importante destination touristique.  Quelques dizaines de policiers en plus auraient permis d’éviter ce carnage. Comment un camion peut renverser quelques barrières et venir tuer ou blesser des centaines de personnes ? Le périmètre de sécurité n’a pas été convenablement rendu imperméable.

Les français attendent d’Hollande qu’il frappe ces terroristes, lui qui indiquait hier lors de son interview que nous sommes un grand pays.

La surenchère politique par l’opposition ce jour augmente le stress des français. La question que d’aucuns se posent aujourd’hui est de savoir si nous avons les moyens réels de police et de renseignement et dans quel type de France nous allons vivre à l’avenir ? Ce débat va fortement s’inviter au moment de la présidentielle et de nombreux dérapages sont possibles.

Le 16 juillet en fin de matinée l’Organisation de l’Etat Islamique (Daesh) revendique l’attentat en indiquant que le terroriste était un soldat de l’Organisation.